Jeunes-Turcs

« Jeunes-Turcs » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Brochure du parti les Jeunes-Turcs. Il est écrit « Vive la patrie, vive la nation, vive la liberté ».

Les Jeunes-Turcs (en turc : Jön Türkler) est un parti politique ottoman qui a aujourd'hui disparu. Son nom officiel était le Comité Union et Progrès (CUP).

Les chefs du parti ont mené une violente rébellion contre le sultan Abdülhamid II, qui fut destitué et exilé en 1909. Le parti les Jeunes-Turcs a organisé le génocide arménien (1914-1915) qui a fait entre 800 000 et 1.2 millions de victimes (soit le tiers ou la moitié de la population arménienne vivant dans l'Empire ottoman).

C'était un parti politique nationaliste révolutionnaire.

Le génocide arménien[modifier | modifier le wikicode]

Des wagons en bois, transportant des personnes y compris sur le toit.
Déportation de populations arméniennes avec le chemin de fer de Bagdad.

Au 19ème siècle, une grande partie des territoires arméniens relevant de l'Empire ottoman sont annexés par la Russie. Les Jeunes-Turcs accusent les chrétiens d'Arménie de pactiser avec les Russes et de constituer un noyau de résistance contre le nationalisme turc.

Les premiers massacres des communautés arméniennes ont eu lieu en 1895-1896 et en 1914-1915. Près de 1.5 million d'Arméniens furent sauvagement exécutés par l'armée, ou moururent de faim ou d'épuisement au cours de leur déportation. À ce jour, le gouvernement turc refuse encore de reconnaître les crimes commis par son armée.

Alors que le traité de Sèvres de 1920 concède un État aux Arméniens, les Turcs continuent d'occuper la partie occidentale de leur territoire. La partie occidentale est envahie par les Russes en 1936 et annexée par l'URSS.

Le génocide arménien est reconnu par les Nations unies et l'Union européenne et les Arméniens en exil tentent de faire juger les auteurs de ces crimes.

Le génocide des Arméniens constitue ainsi le premier génocide du XXe siècle.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Génocide arménien.
Portail de la Turquie — Tous les articles sur la Turquie.