Jean Renoir

« Jean Renoir » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jean Renoir en chasseur, (1910, il a alors 16 ans) ; portrait peint par son père.
Andrée Heuschling (la première femme de Jean Renoir) est le modèle de la Blonde à la rose de Pierre Auguste Renoir (1915).
Une scène de L'Homme du sud (1945), film tourné par Renoir aux États-Unis.

Jean Renoir, né à Paris en 1894 et mort à Beverly Hills (aux États-Unis) en 1979, est un important réalisateur de cinéma français du XXe siècle. De même que Marcel Carné, il est considéré comme un des maîtres du « réalisme poétique »1.

Parmi ses films les plus connus on peut citer Boudu sauvé des eaux (1932), La Grande illusion (1937), La Règle du jeu (1939), French Cancan (1955).

Famille[modifier | modifier le wikicode]

Jean Renoir est le deuxième fils du peintre Pierre Auguste Renoir et de sa femme Aline Charigot. Son frère aîné Pierre Renoir (1885-1952) est acteur, et son jeune frère Claude Renoir (1901-1969), céramiste.

Début de carrière[modifier | modifier le wikicode]

Jean Renoir s'engage dans l'armée à l'âge de 18 ans. Pendant la Première Guerre mondiale, il est blessé à la jambe puis, après sa convalescence il combat dans l'aviation. Il s'intéresse au cinéma et étudie la photographie. Après la guerre, il épouse en 1920 Andrée Heuschling, un ancien modèle de son père. Pour faire de sa femme une vedette de cinéma, il écrit pour elle (son nom d'actrice est Catherine Hessling) des scénarios et réalise pendant la période du cinéma muet neuf films (dont une version de Nana d'après Émile Zola) qui connaissent plus ou moins de succès. Renoir et sa femme se séparent au début des années 1930.

Les années 1930[modifier | modifier le wikicode]

Son premier film parlant est On purge bébé d'après Georges Feydeau (1931), où Fernandel joue un petit rôle. Dans les années 1930, Jean Renoir réalise plusieurs films importants : La Nuit du carrefour (1932) d'après Georges Simenon avec son frère Pierre Renoir dans le rôle du commissaire Maigret, La Chienne et Boudu sauvé des eaux (deux films avec le grand acteur suisse Michel Simon, 1932), Le Crime de M. Lange (1935, scénario et dialogues écrits par Jacques Prévert), Partie de campagne (1936). Il est pendant un moment favorable aux idées de gauche du Front populaire et, à la demande du parti communiste français, il réalise La vie est à nous en 1936. Suivent ensuite La Marseillaise (1937) dont le thème est la Révolution française, puis La Grande illusion (1937) et La Bête humaine d'après Émile Zola (1938), deux films avec Jean Gabin. La Règle du jeu, tourné en 1939, est généralement considéré comme son chef-d'œuvre par les spécialistes du cinéma.

Période américaine et retour en Europe[modifier | modifier le wikicode]

En 1941, Jean Renoir part pour les États-Unis, il ne reviendra en France qu'au début des années 1950. Il se remarie en 1944 avec Dido Freire, une Brésilienne. Renoir tourne six films à Hollywood et, en 1946, il est nommé à l'Oscar du meilleur réalisateur pour son film L'Homme du sud. Mais il est peu à l'aise avec le « système hollywoodien » et ses contraintes. Avant son retour en Europe, il réalise en Inde Le Fleuve (1951), son premier film en couleurs. Dans les années 1950 et 1960, Jean Renoir tourne notamment Le Carrosse d'or (1952), French Cancan (1955, il y retrouve Jean Gabin), Le Caporal épinglé (1962). Il travaille aussi pour la télévision, écrit ses souvenirs sur son père et son autobiographie, ainsi que quelques romans et des pièces de théâtre.

Jean Renoir meurt en 1979 aux États-Unis à l'âge de 84 ans.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Genre de film mettant en scène des personnages issus de milieux populaires : ouvriers, soldats... qui ont généralement une destinée tragique (ils meurent à la fin du film)

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Portail du cinéma —  Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.