Jean-Marie Leclair

« Jean-Marie Leclair » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Marie Leclair

Jean-Marie Leclair, surnommé « l’ainé », est un violoniste célèbre né à Lyon le 10 mai 1697 et mort à Paris le 22 octobre 1764. Il était le fils d’Antoine Leclair, musicien du roi Louis XIV et de Benoîte Ferrière. Jean Marie Leclair a été éduqué par la marquise de la Mésangère. On lui apprit à jouer du violon, mais il ne s’en servit d’abord que pour la danse. Il débuta dans sa jeunesse comme danseur au théâtre de Rouen. C’est à la cour de Turin que Leclair paraît pour la 1ere fois, il y est maître de ballet et travaille le violon avec Somis. À vingt-cinq ans, il publie à Paris son premier recueil de Sonates, puis se taille un triomphal succès de virtuose au Concert spirituel. Mais son caractère difficile apparaît déjà : rivalité avec Guignon, incompatibilité d'humeur, insociabilité qui lui fait quitter brusquement l’orchestre royal ; il part à Amsterdam, important centre musical ; il y travaille avec Locatelli ; il séjourne à la cour de l'infant d'Espagne à Chambéry ; puis, de retour à Paris, il fait exécuter à l'Opéra Sylla et Glaucus, son unique tentative en ce domaine. Après un voyage en Hollande, il revient à Paris, où il meurt d'un coup de couteau donné dans la rue, en pleine nuit, par un inconnu : on découvrit son corps le lendemain matin.

Œuvres[modifier | modifier le wikicode]

  • premier livre de sonates
  • sonates à deux violons sans basses
  • six Concertos à trois violons, alto et basse, pour organo et violoncelle

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.