Jacques Cœur

« Jacques Cœur » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Sculpture représentant Jacques Cœur. façade du palais Jacques Cœur à Bourges

Jacques Cœur est un financier et administrateur français du XVe siècle. Il est né à Bourges en Berry vers 1395 et est mort à Chios (dans la mer Égée) en 1456.

Grâce à son savoir faire et à sa fortune, il finance les campagnes militaires du roi Charles VII. Réfugié à Bourges, à la fin de la Guerre de Cent Ans, il est très jalousé pour son immense fortune et accusé de malversations financières. Il parvient à s'enfuir après un emprisonnement de trois années.

Un grand négociant[modifier | modifier le wikicode]

Jacques Cœur avait créé un important réseau commercial qui était présent en France, en Espagne, en Italie, et au Levant (Liban/Syrie/Palestine). Il disposait de comptoirs à Avignon (alors terre pontificale étrangère au royaume de France), à Bruges (dans les Flandres), à Limoges, à Lyon (centre financier en relation avec l'Italie), à Montpellier, à Paris, à Rouen.

Les affaires de Jacques Cœur étaient diversifiées : banque et change des monnaies, mines métalliques pour les métaux précieux, commerce des épices et des draps et même le commerce des esclaves féminines...

Galée, navire utilisé par Jacques Cœur.Vitrail en grisaille du palais jacques Cœur à Bourges

L'argentier du roi[modifier | modifier le wikicode]

Sa réussite en affaires, accroit sa fortune et lui permet de prêter de l'argent au roi Charles VII qui doit financer son armée engagée dans la Guerre de Cent Ans. Jacques Cœur est nommé maître des monnaie du royaume en 1436, puis argentier du roi en 1439 et enfin conseiller du roi en 1442 et est anobli. En 1435 puis en 1451, il fait prendre des mesures qui assainissent la monnaie française. Jacques Cœur est protégé par Agnès Sorel la maîtresse du roi. Il fait construire un superbe palais à Bourges (1443-1453) et possède de grands domaines en Berry, en Bourgogne et en Beaujolais.

Le roi profite des multiples contacts de Jacques Cœur pour lui confier des missions diplomatiques.

Les difficultés et la chute de Jacques Cœur[modifier | modifier le wikicode]

Le rôle qu'il joue auprès du roi et sa richesse suscitent des jalousies. Il est d'autant plus redouté qu'il a prêté de l'argent à un grand nombre de courtisans. Il est accusé à tort d'avoir empoisonné Agnès Sorel et à juste raison d'avoir mené des opérations douteuses sur les finances royales. En juillet 1451, il est arrêté. Il est emprisonné, il doit payer une amende très importante et ses biens sont confisqués au profit de la couronne. Mais il parvient à s'enfuir. Il trouve refuge auprès du pape à Rome. Il meurt à Chio, alors qu'il commandait, pour le compte du pape, une expédition militaire contre les Turcs.

Le roi Louis XI, fils mal-aimé de Charles VII, réhabilite Jacques Cœur et rend une partie de ses biens à sa famille.

Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.