Iroquois

« Iroquois » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Iroquois

Les Iroquois étaient une tribu amérindienne. Ils vivaient au Canada et aux États Unis dans les états du nord-est.

Organisation politique[modifier | modifier le wikicode]

carte montrant la localisation des nations iroquoises. Le territoire des Iroquois vers 1650

Avant le XVIe siècle, les Cayugas, les Mohawks, les Oneïdas, les Onondagas et les Senecas puis plus tard les Tuscarora formèrent la Confédération des Iroquois. Cette confédération inspirée par le chef Hiawatha au début du XVIe siècle se proposait d'instaurer la coexistence des peuples voisins. Cependant elle se transforma vite en une machine de guerre contre les indiens des alentours. Les Iroquois étaient considérés comme les plus redoutables guerriers par les Européens récemment débarqués. Les Iroquois avaient en partie exterminés les Hurons, les Ériés, les Algonquins.

Dans les guerres qui aux XVIIe et XVIIIe siècles, en Amérique, opposèrent les Français aux Britanniques, les Iroquois furent les alliés de ces derniers.

La société iroquoise[modifier | modifier le wikicode]

Un village iroquois vers 1670

Des agriculteurs[modifier | modifier le wikicode]

Les Iroquois furent les premiers à cultiver le maïs, le haricot et la courge qui forment les trois sœurs, mais aussi le blé, le tournesol.

La terre est détenue et travaillée en commun. La chasse se fait en groupe et les prises sont partagées entre les familles.

La maison iroquoise[modifier | modifier le wikicode]

intérieur d'une maison. L'allée centrale avec les foyers séparent les pièces superposées sur les côtés
L'intérieur d'une maison iroquoise. reconstitution archéologique. Ontario. canada

Leurs habitations étaient longues et rectangulaires, d’où leur second nom, les Haudesonee. La maison avait des dimensions imposantes: 5 à 7 mètres de large, jusqu'à 100 mètres de long et 7 mètres de hauteur.

La maison était construite de troncs d’arbres entrelacés et la couverture était faite avec des écorces. Les pièces de charpente étaient liées par des cordes en chanvre (que les Iroquois cultivaient). Les portes étaient très basses. Durant l’hiver, les portes étaient fermées avec des peaux d’animaux. À l'intérieur la maison était séparée en deux parties par une allée pour la circulation et pour faire des feux. Les pièces étaient séparées les unes des autres. La maison abritait de cinq à dix familles.

Les maisons longues étaient regroupées pour former un village de mille à deux mille habitants. Le village, qui était souvent entouré d’une palissade.

Le rôle des femmes[modifier | modifier le wikicode]

Chez les Iroquois les femmes avaient un grand rôle. Elles possédaient la terre et la cultivaient. Les récoltes et les maisons appartenaient aux femmes. Les femmes âgées désignaient parmi les guerriers de leur lignage les « sachems », membres du conseil de la Confédération : ceux-ci étaient chargés de veiller sur le feu perpétuel et les ceintures où étaient écrites à l'aide de pictogrammes les clauses des traités entre les tribus. Même mariées les femmes continuaient de vivre dans leur maison natale, qui de ce fait devaient s'agrandir à chaque nouvelle union afin d'accueillir le nouveau couple.

Les hommes ne faisaient pas partie du clan où ils se mariaient mais ils devaient vivre avec leur femme dans la maison de celle-ci. Les jeunes gens devaient obligatoirement choisir leurs époux ou leur femmes en dehors du clan. Les femmes avaient une grande autorité sur leurs enfants (y compris les garçons). Les fils appartiennent par leur naissance au groupe de leur mère, mais ils ne transmettent pas cette filiation à leurs enfants ; ce sont les filles qui transmettent la filiation et ses héritages. Ce type d'organisation est celui d'une société matriarcale

Du fait des guerres incessantes et de l'absence des hommes, les femmes ont acquis une certaine autorité même dans le gouvernement des villages.

Une société guerrière et esclavagiste[modifier | modifier le wikicode]

Les Iroquois faisaient la guerre pour obtenir des prisonniers, aussi bien des hommes adultes que des femmes ou des enfants. Les femmes et les vieillards devenaient des esclaves, les enfants étaient adoptés par la tribu.

Les hommes adultes vaincus étaient livrés aux femmes qui avaient perdu un membre de leur famille dans les combats. Elles décidaient du sort du prisonnier : l'esclavage dans le clan ou bien la mort après avoir été torturé au minimum pendant un jour. Le cadavre était brûlé.


Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.