Iron Bridge

« Iron Bridge » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
The Iron Bridge, sur la Severn.

Iron Bridge est un pont historique construit en fonte de fer, en 1779, en Angleterre, au temps de la révolution industrielle. C'est le premier grand pont métallique de l'histoire de l'architecture.

Il franchit le fleuve Severn en une arche unique, près des forges de Coalbrookdale, à environ 60 km de Birmingham. Il a une portée de 30,60 m et pèse 384 tonnes.

Historique du projet[modifier | modifier le wikicode]

La vallée de la Severn forme en cet endroit une gorge très resserrée, aux parois abruptes. La rivière est profonde et le flot puissant. Des forges s'étaient installées dans cette région qui dispose à la fois de minerai de fer et de gisements de charbon.

Au XVIIIe siècle avait commencé, dans les villages alentour, la production de la fonte au coke, qui allait rapidement remplacer les anciens procédés au charbon de bois.

John Wilkinson était maître-forgeron à Broseley, au-dessus de la rivière, et Abraham Darby, un quaker, exerçait le même métier dans la vallée, à Coalbrookdale. À cette époque, l’unique moyen de franchir la Severn était un bac : en 1773, l'ingénieur Thomas Farnolls Pritchard suggéra à John Wilkinson la construction d’un pont en fonte. En 1775, Pritchard avait mis au point son projet, et ce fut Abraham Darby qui fut désigné pour fondre les pièces du pont et diriger le chantier.

Fabrication et construction[modifier | modifier le wikicode]

Ce pont étant le premier du genre, on dut tout imaginer, aussi bien pour la fabrication des pièces de fonte, dont les plus grandes atteignaient une longueur de 25 m et un poids de 5 tonnes, que pour leur assemblage vertigineux, à 30 m au-dessus de la rivière.

Le pont compte environ 800 pièces de fonte, de 12 modèles principaux. Les plus grandes pièces furent coulées dans des moules de sable et les plus petites dans des moules en bois.

Pour la méthode de construction, on eut recours aux connaissances d'alors, empruntées à l’art des charpentiers : les pièces furent fondues une par une et assemblées par des systèmes de tenons, mortaises et queues d’arondes, le tout chevillé, comme on aurait fait avec des pièces de bois. Pour finir, l'ensemble fut solidement boulonné au niveau de la clef de voûte.

Le pont fut achevé dès l’été 1779 et ouvert à la circulation en 1781. On peut lire sur son arche l'inscription :

« THIS BRIDGE WAS CAST AT COALBROOK=DALE AND ERECTED IN THE YEAR MDCCLXXIX »
Ce pont a été fondu à Coalbrookdale et érigé en l'année 1779.

Un péage fut mis en place, dont les bureaux ont subsisté jusqu'à nos jours. Le pont est resté ouvert à la circulation des véhicules jusqu'en 1934. Il est actuellement réservé aux piétons.

Archéologie industrielle[modifier | modifier le wikicode]

Le pont et les vestiges industriels de la région d'Ironbridge constituent une attraction touristique de toute première importance.

La vallée d'Ironbridge présente des musées et d'autres installations du temps de la révolution industrielle, comme des canaux, avec un ascenseur à bateaux, ainsi que des bâtiments et des galeries de mines.

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Iron Bridge, Wikipédia en anglais.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.

52° 37′ 43″ N 2° 29′ 06″ W / 52.628611, -2.485000