Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Intouchable (Inde)

« Intouchable (Inde) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

En Inde, les intouchables sont les membres d'un groupe en dehors du système des castes, système qui organise la société indienne. La pureté est le critère d'exclusion d'origine religieuse lié à l'hindouisme. Selon cette religion les intouchables sont exclus parce que dans des vies antérieures ils ont commis des actions impures1. Dans le cours de leur vie terrestre ils « baignent » quotidiennement dans l'impureté soit par la pratique de leurs métiers soit dans leurs relations limitées aux autres intouchables. Les hindouistes considèrent que les intouchables polluent par leur présence ou leurs contact les personnes intégrées dans le système des castes.

Les intouchables forment environ 20% de la population indienne, soit plus de 200 millions de personnes. Ils sont particulièrement nombreux dans les États du Sud où sont regroupés les indiens d'origine dravidienne. Surtout en milieu rural les intouchables sont soumis à une ségrégation dans le logement, la scolarisation, l'accès à la propriété de la terre … La plupart du temps ils sont pauvres et font des métiers considérés comme impurs (en particulier tout ceux qui ont un rapport avec la mort d'un être vivant). Depuis 1950, la loi indienne interdit le système des castes et donc ne reconnaît pas l'intouchabilité. Un petit nombre d'intouchables peuvent échapper à leur milieu et occuper des postes importants.

Les intouchables portent aussi le nom de harijans (ce qui veut dire enfant de Dieu) nom qui leur a été donné par Gandhi, mais ils préfèrent la dénomination de Dalits (les opprimés, les rejetés, les brisés). Le mot parias sous lequel on les désignait souvent en Occident est à éviter.

Notons qu'en Inde, les étrangers ainsi que les membres des plus anciens peuples qui, il y a plus de 2 000 ans, se sont réfugiés dans l'Himalaya sont aussi hors du système des castes.

La vie quotidienne des intouchables[modifier | modifier le wikicode]

Dalits mendiant à Jaïpur dans le Rajasthan

Les Dalits qui sont exclus du système des castes, pour survivre doivent se consacrer aux occupations dégradantes et nécessaires, qui rendent impur, celles que ne peuvent accomplir les membres des quatre castes pures.

Jusqu'à l'Indépendance de l'Inde au milieu du XXe siècle, on considérait que la simple vue ou le contact avec l'ombre d'un intouchable « contaminait » un brahmane. S'il y avait un contact physique, cela pouvait se conclure par la mise à mort du hors-caste. D'où la ségrégation spatiale et la localisation dans des villages séparés pour les intouchables ou la création des quartiers d'intouchables à la périphérie des villes car ils sont chassés des immeubles où ils tenteraient de vivre au milieu des purs. Même dans les bidonvilles on note le même phénomène.

L'obsession de la pureté et de la contamination religieuse rend très difficile la vie des dalits. Il leur est interdit de fréquenter les temples hindous réservés aux purs. Leurs cimetières sont séparés de ceux des hindouistes. Ils ne peuvent utiliser les mêmes puits ni les mêmes chemins que les autres habitants. Dans les transports en commun ils doivent rester debout, même si des places restent inoccupées (ainsi il n'y a pas de contact avec les sièges où pourraient s'asseoir les prochains voyageurs).

Il est interdit à un dalit d'entrer dans la maison des purs. Cependant si on a recours à leurs services, dès leur départ le maître de maison purifie les lieux.

Dans les restaurants ou cafés villageois, les dalits disposent d'une vaisselle spéciale, qu'ils doivent laver eux-mêmes.

Leurs enfants ne pouvaient aller à l'école avant l'indépendance. Aujourd'hui ils peuvent fréquenter les écoles où étudient les autres enfants, mais bien souvent on les installe dans un coin de la salle de classe avec des chaises différentes pour qu'il n'y ait pas de confusion possible. En résulte un très faible niveau de scolarisation et d'instruction (il y aurait près des trois quarts des dalits qui seraient analphabètes, contre un peu moins de la moitié des habitants dans la population totale). Soixante pour cent des enfants dalits travaillent.

Les intouchables ne peuvent exercer que les métiers considérés comme impurs. Ils sont nettoyeurs de rues, tanneurs travaillant le cuir, fossoyeurs d'égout ... La possession de la terre leur est interdite, ils peuvent seulement devenir ouvriers agricoles avec des salaires très bas ou travaillant « à la tâche » (travail ponctuel et irrégulier d'où la dépendance économique vis à vis des paysans propriétaires ou des commerçants). De ce fait 50% des Dalits vivent sous le seuil de pauvreté contre 30 % pour la population totale.

Pour tenter d'échapper à leur sort nombreux sont les Dalits qui se convertissent. Ils deviennent alors bouddhistes ou chrétiens.

Situation actuelle[modifier | modifier le wikicode]

L'Inde est la plus grande démocratie au monde avec plus de 1,2 milliard d'habitants. La constitution indienne reconnait l'égalité de tous les habitants, donc interdit l'intouchabilité. Des sanctions pénales sont prévues en cas de mesure de discrimination, mais il est souvent difficile pour un intouchable de faire un procès.

Les Intouchables ont l'accès à l'éducation et peuvent prétendre à des emplois comme ceux de fonctionnaire où un quota de 25 % des postes leur sont réservés comme à la caste des Sudras. Ainsi en 1995, une femme intouchable Mayavati a été élue à la tête de l'État de l’Uttar Pradesh. En juillet 1997, Kocheril Raman Narayanan, un intouchable, âgé de 75 ans, a été élu président de l'Union indienne (poste honorifique).

Cependant les mentalités évoluent très lentement. Les discriminations basées sur les castes restent très présentes, surtout dans les zones rurales et les milieux défavorisés. Sur le plan politique, il arrive que les dalits se voient parfois refuser le droit de voter et de se présenter aux élections.

Sur le problème des intouchables et des castes en Inde[modifier | modifier le wikicode]

Le problème des intouchables est le sujet central du film Délivrance (Sadgati) réalisé en 1981 par le cinéaste indien Satyajit Ray

Le film présente la vie de Dukhi, un intouchable, et sa mort tandis qu'il travaille durement pour Ghansiram, un brahmane. Ce dernier a bien du mal à se débarrasser du corps qu'il jette dans une décharge animalière.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Aucun texte sacré hindou ne fait mention de l'intouchabilité. Dans l'hindouisme seuls existent les quatre varnas de « purs » : les brahmanes qui ont la connaissance des textes sacrés et sont les plus purs (deux fois nés après leur initiation) ; les kshatriya, les guerriers dont les princes ; les vaishya, les paysans, les commerçants et les artisans ; les shudra qui sont les serviteurs. Ceux qui n'entrent pas dans ces catégories n'existent pas religieusement parlant : ce sont les intouchables.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Intouchable (Dalit) de Wikipédia.
Flag of India.svg Portail de l'Inde —  Tous les articles sur l'Inde.
Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...