Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Intervention française en Espagne en 1823

« Intervention française en Espagne en 1823 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Caricature anglaise de février 1823 contre l'intervention française. Ici le roi Louis XVIII, impotent est incapable de chausser les bottes de Napoléon.

En 1823, l'intervention militaire française en Espagne a pour but de rétablir dans tous ses pouvoirs de monarque absolu le roi Ferdinand VII. La politique réactionnaire qu'il menait depuis 1814, avait provoqué en 1820, un soulèvement militaire. Les insurgés avaient obtenu une constitution libérale limitant les pouvoirs du roi. Les souverains européens inquiets du succès des libéraux espagnols ont donc décidé une intervention miliaire en faveur du roi.

La réaction politique en Espagne après le rétablissement de la monarchie[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la guerre contre les troupes napoléoniennes qui occupaient l'Espagne, les insurgés espagnols, poussés par leurs alliés britanniques, avaient adopté, en 1812, une constitution très inspirée de la Constitution française de 1791. Cette constitution de 1812 instaurait une monarchie constitutionnelle.

En 1814, à son retour de captivité dorée en France, le roi Ferdinand VII, refuse la constitution de 1812 et rétablit la monarchie absolue qui existait avant l'intervention française de 1807. Il annule les réformes d'inspiration française prises par le roi Joseph Bonaparte. Il pourchasse les libéraux et les Espagnols collaborateurs des Français.

Le trésor espagnol est ruiné par la guerre d'indépendance et par le soulèvement des colonies américaines. Les soldats ne reçoivent plus leur solde.

Le soulèvement militaire de 1820[modifier | modifier le wikicode]

Ferdinand VII, accepte (contraint et forcé) la Constitution de 1812, juillet 1820.

En janvier 1820, à Cadix, Madrid, et Saragosse, des régiments qui doivent partir pour l'Amérique afin de réprimer le soulèvement colonial, se révoltent. Ils se donnent pour chef le colonel Riego.

Le roi doit rétablir la constitution de 1812, mais secrètement il appelle au secours le tsar de Russie Alexandre Ier, ferme partisan du retour à la monarchie absolue et à l'écrasement des idées libérales partout en Europe et en Amérique latine.

L'intervention diplomatique des puissances européennes[modifier | modifier le wikicode]

Malgré l'opposition, peu insistance, du Royaume-Uni, en janvier 1821, les représentants des souverains européens réunis à Laybach (Ljubljana) en Slovénie alors autrichienne, décident qu'ils ont le droit d'intervenir dans les affaires d'un autre État. Ce qu'ils vont faire en Allemagne et en Italie en 1821.

En décembre 1822, les monarques européens se réunissent à Vérone en Italie. Sur proposition de Chateaubriand, ministre français des Affaires étrangères qui espère offrir au roi Louis XVIII, un succès militaire là où Napoléon avait échoué, les souverains confient l'intervention militaire à la France.

L'intervention militaire française[modifier | modifier le wikicode]

Cent mille soldats français entrent en Espagne en avril 1823. Le commandant en chef est le duc d'Angoulême, neveu du roi Louis XVIII. La population rurale est largement payée pour fournir l'entretien des troupes d'invasion.

L'armée des libéraux espagnols est rapidement mise hors d'état de combattre. Le 24 avril, les Français entrent dans Madrid, qui les fête en pavoisant et en fleurissant les rues. Le roi est rétablit dans tous ses pouvoirs.

Le 31 août, la ville de Cadix, où sont réfugiés le gouvernement libéral, et l'assemblée des Cortès, capitule après la prise du Trocadéro.

Ferdinand VII ordonne des représailles très dures.

Le soulèvement militaire espagnol de 1820, en paralysant l'action de l'armée espagnole a favorisé l'indépendance des colonies espagnoles d'Amérique, qui avaient reçu un soutien des Britanniques.

Vikiliens pour compléter sur les mouvements libéraux en Europe au début du XIXe siècle[modifier | modifier le wikicode]

Portail Espagne —  Tous les articles sur l'Espagne
Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.