Imprimante 3D

« Imprimante 3D » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Créée dans les années 1980, l'imprimante 3D est un secteur en plein essor, on parle d'une nouvelle révolution industrielle. Ses applications sont multiples elles s’étendent de l'industrie, à la bijouterie, à la médecine en passant par l’enseignement. Aujourd’hui les familles en effet ont fait l'acquisition de 55 000 modèles ont été acquis par ces derniers en 2013. Tout comme de grandes entreprises s'y intéressent : Microsoft, Windows ou encore Amazon. On chiffre le marché mondial de l'impression 3D à quelques deux milliards d'euros !

Comment ça marche[modifier | modifier le wikicode]

L'imprimante 3D fabrique un objet par ajout progressif de matière, c'est une fabrication additive. Plusieurs types de matériaux peuvent être utilisés : plastique, sable, métal... La fabrication d'objet consiste à placer la matière dans une tête d'impression. Et c'est grâce à un mouvement de balayage horizontal que la matière sera déposée couche par couche sur un plateau lui aussi horizontal, ce qui donnera à la fin un objet qu’on aura préalablement fabriqué sur un logiciel et transféré dans l'imprimante. Trois types d'imprimantes sont disponibles, il est donc préférable de les connaître avant de faire son objet pour étudier ses avantages et ses inconvénients pour obtenir l'objet le plus satisfaisant :

  • l'imprimante à dépôt de filament fondu : c'est la plus simple à utiliser pour les particuliers. Elle n'est pas très chère, simple d'utilisation mais c'est aussi la moins précise.1
  • la stéréolithographie : la matière est déposée sous forme liquide sur le plateau horizontal puis est solidifiée en résine grâce à un rayon laser. C'est la technique le plus précise des trois.
  • le frittage par laser : la matière est sous forme de poudre et couche après couche la poudre est soumise à un faisceau laser qui va permettre aux particules de la poudre de fusionner entre elles et ainsi devenir solides. L'avantage de cette technique c'est qu'on peut utiliser un choix varié de matière à partir du moment où cette dernière peut être réduite en poudre.

Les avancées dans différents secteurs[modifier | modifier le wikicode]

Aujourd'hui le secteur de l’imprimante 3D commence à s’étendre vers de multiples secteurs. Et la médecine commence à pouvoir en bénéficier ! Ainsi de nombreux cabinets médicaux se sont équipés d'imprimantes 3D pour l'imiter leurs dépenses et même pouvoir avoir du matériel bien adapté à leurs besoins. Ces imprimantes sont capables de produire des prothèses dentaires ou des aides auditives par exemple qui sont aujourd'hui vendues sur le marché. La 3D est donc au service des patients mais pas que, comme les architectes qui font leurs maquettes avec cette imprimante, le scientifique a lui aussi le droit à ses modèles moléculaires qui lui permette de mieux visualiser. Sur le même principe elle est aussi mit au service de l'enseignement. De plus, l'imprimante 3D est sur le point d'arriver sur un domaine plus complexe qui est la matière organique. C'est un secteur encore de recherche mais il est aujourd'hui possible d'imprimer des tissus humains, ces cellules sont déposées sur un gel à l'aide d'une seringue en déplacement horizontal, à la manière d'une tête d’impression. Les scientifiques ont réussi à implanter chez la souris des structures organiques imprimées par les imprimantes 3D. Ces organes qui sont des mélanges de matière synthétique et de cellules vivantes existaient déjà autrefois mais il était difficile d'envisager le bon fonctionnement de l'organe car le raccrochement entre l'organe et les vaisseaux sanguins était faible voire absent. Ils ont imprimé ces organes à l'aide d'une bio encre. Mais des recherches sont actuellement en cours pour pouvoir créer des organes beaucoup plus complexes tel que le cœur mais elles ont pour l'instant essuyé beaucoup d'échecs.

Les limites de la méthode : l'aspect éthique[modifier | modifier le wikicode]

Bien sûr comme toutes avancées et découvertes scientifiques cette dernière pourrait dégénérer. Il faudra donc imposer des règles ou encore des lois. Par exemple il a déjà été commis quelques actes pouvant être illégaux. Par exemple le cas de Cody Wilson qui a publié sur internet un fichier d'arme à feu à télécharger dans son imprimante ce fichier avant d’être interdit par le gouvernement américain avait été téléchargé plus de 400 000 fois. On pourrait donc s’interroger sur la dangerosité de cette machine, en effet, qu'a-t-on le droit de fabriquer ? Dans quelle mesure ? Comment protéger les droits d'auteur sur un objet s'il est si simple de pouvoir le reproduire chez soit en téléchargeant son fichier technique. En outre une question de liberté revient souvent. Cela pourrait entraîner la chute de notre économie actuelle et de l'industrie de production tel que nous la connaissons. En effet les particuliers plus tard tous munis de cette imprimante pourraient se procurer ce dont ils ont besoin à la demande et localement, ainsi les particuliers deviendraient créateur et producteur d'objets. La production de masse serait remplacée par la création de masse. Dans le cas de la médecine, dans le futur, on pourrait imaginer que tous les organes pourront être imprimés et donc pouvoir imprimer un homme pratiquement ou peut-être même complètement artificiel.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Pour la Science n°436



Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…