Impesanteur

« Impesanteur » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Des astronautes en impesanteur.

L’impesanteur est l’absence de sensation de poids. C’est un état atteint par un corps lorsque les forces de gravité n’ont aucune influence perceptible sur ce corps.

L’Académie française recommande l’usage de ce terme plutôt que celui d’apesanteur, pour éviter la confusion orale entre « l’apesanteur » et « la pesanteur », qui se prononcent exactement pareil. Ces termes sont homophones.

L’impesanteur n’est pas l’absence de gravité : comme la force de gravité a une portée infinie, un caillou attire théoriquement un autre caillou à des milliards d’années-lumière de distance ; l’Univers est « rempli » de gravité et donc l’absence de gravité n’existe pas. En revanche, il est possible de ne pas ressentir les effets de la gravité, c’est-à-dire le poids. Sur Terre, les effets ressentis du poids sont la réaction du sol (qui empêche que l’on s’y enfonce) et les frottements lorsque l’on tombe (dans l’air ou dans l’eau en général). Dans des cas où l’on ne ressent plus ni la réaction du support, ni les frottements, on a donc l’impression de ne plus avoir de poids et l’on se trouve alors en état d’impesanteur.

Exemples[modifier | modifier le wikicode]

Sur Terre[modifier | modifier le wikicode]

C’est le cas dans un avion ou un ascenseur qui, en « tombant » droit vers le sol, ont la même accélération que celle de la pesanteur : non seulement on n’y sent plus la réaction du sol (il « tombe » exactement en même temps que nous) mais en plus, comme on se trouve dans un espace clos, on ne sent pas de frottement d’air — à la différence, par exemple, d’un saut en parachute.

Dans l’espace[modifier | modifier le wikicode]

L’impesanteur est également ressentie dans l’espace, où il n’y a pas de frottement. À mi-chemin entre la Terre et la Lune, la gravité due à la Terre et à la Lune est environ 914 fois moins intense qu’à la surface de la Terre et 150 fois moins intense qu’à celle de la Lune, où elle est pourtant faible ; la gravité due au Soleil est deux fois moindre ; par conséquent, à cet endroit de l’espace, on ne ressent pratiquement pas d’attraction gravitationnelle et l’on se trouve donc en impesanteur. Comme les astronefs, cependant, se déplacent, leur accélération joue le rôle de champ de pesanteur « local » et permet de s’y déplacer en marchant (mais il faut qu’ils accélèrent, pas qu’ils aillent à vitesse constante).

Portail de l'astronautique —  Tous les articles sur les technologies de l'espace.