Immigration choisie

« Immigration choisie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Sarkozy pendant sa campagne de l'élection présidentielle française de 2007.

L'immigration choisie est une politique d'accueil des immigrés.

En quoi cela consiste-t-il ?[modifier | modifier le wikicode]

Un choix ?[modifier | modifier le wikicode]

Le premier but est de combler un manque de main-d'œuvre qualifiée. L'immigration choisie prévoit d'accueillir en priorité les immigrés qui ont des qualifications, selon des quotas fixés chaque année. Une liste de métiers peut être publiée en fonction des régions.

Il y a des métiers peu qualifiés, comme bûcherons ou laveurs de vitres, et des métiers très spécialisés (comme dessinateurs industriels ou informaticiens experts). Les métiers qualifiés concernent l'industrie, l'artisanat, l'hôtellerie ou le bâtiment.

La loi favorise aussi l'immigration d'étudiants étrangers souhaitant effectuer des études supérieures en France.

Conditions de ressources et de regroupement familial[modifier | modifier le wikicode]

L'immigré doit souvent prouver que son salaire est suffisant pour avoir un logement et faire vivre sa famille.

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

Dans certains pays, il y a souvent beaucoup d'offres d'emplois auxquelles personne ne répond (alors que, paradoxalement, il peut y avoir beaucoup de chômeur). Beaucoup de postes sont inoccupés car ils demandent des qualifications. On estime que certains métiers importants et durs subiront bientôt une pénurie.

En France, les études professionnelles (BEP et BTS) sont dévalorisées. Certaines voies pourraient offrir des formations qualifiées, mais sont malheureusement perçues à tort comme des échecs scolaires. Du coup, selon certains, les élèves français n'ont pas envie de s'orienter vers ce genre d'études. Cela expliquerait une pénurie dans certains métiers qualifiés. À l'inverse, d'autres qualifications exigent de longues études supérieures. Selon certains, les élèves sont déstabilisés scolairement en raison de l'usage des nouvelles technologies.

Le but est de sélectionner les meilleures professions qualifiées dans les pays étrangers pour les amener dans les pays d'accueil et éviter les pénuries. On remarque donc que beaucoup de médecins spécialistes et informaticiens qualifiés viennent d'Afrique (en principal le Mahgreb).

Il y a aussi une mauvaise prévision des besoins en personnel dans certaines domaines d'activité. Si on se trompe, on donne une orientation fausse à la formation de la future main-d'œuvre. Cela a été le cas pour les médecins ou les informaticiens dans les années 1990 : on a volontairement réduit les places d'étudiants dans ces formations car on pensait, à tort, qu'il y avait trop de médecins et d'informaticiens.

L'immigration choisie a pour but de pourvoir les postes non occupés de métiers importants et durs (chercheurs, chirurgiens, médecins, avocats, ingénieurs-informaticiens...). En effet, on estime que ces métiers subiront bientôt une forte pénurie d'ici 30 ans, au maximum.

« Pour » ou « contre »[modifier | modifier le wikicode]

Certains pensent que la venue d'immigrés diminue le nombre d'emplois libres et fait augmenter les charges sociales de l'État (diminuant ainsi globalement les aides sociales). D'autres pensent au contraire que c'est absurde, parce que ces gens-là viennent combler des postes non occupés jusque-là et « servent le pays d'accueil ». De plus, ils consomment des biens et des services, ce qui procure du travail à d'autres personnes.

D'autres pensent également que c'est injuste, car l'on prend les personnes les plus qualifiées des autres pays. Ces pays ont consenti des efforts financiers pour former cette main-d'œuvre, et celle-ci leur échappe au moment où elle pourrait travailler pour le pays l'ayant formée (on peut parler pour les emplois qualifiés de « fuite des cerveaux »).

D'autres encore estiment que l'immigration choisie est plus humaine car on offre à l'immigré l'accès à un métier ; ou sont pour, l'immigration choisie étant pour eux une façon de favoriser l'intégration des étrangers dans la société des pays d'accueil. Les autorités ne retiendraient que ceux dont le « profil » permettrait leur adaptation facile au nouveau mode de vie. Et ce serait un moyen de pourvoir les postes non occupés.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.