I Have a Dream (1963)

« I Have a Dream (1963) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Martin Luther King en train de prononcer son discours

I Have a Dream est le plus célèbre discours de Martin Luther King.

Il l'a prononcé le 28 août 1963 à l'occasion d'une marche pour l'emploi et la liberté à Washington, devant le Lincoln Memorial. 250 000 personnes sont présentes pour l'occasion.

Dans ce discours, il évoque l'idée d'une Amérique fraternelle, où les Noirs et les Blancs pourraient vivre ensemble en harmonie et avec les mêmes droits civiques.

À cette époque, les Noirs américains étaient encore victimes de la ségrégation raciale. Mais dès l'année suivante, les premières lois civiques furent adoptées, interdisant toute discrimination au niveau des élections, de l'emploi ou dans les établissements publics (juillet 1964), tandis que Martin Luther King devint à l'époque le plus jeune prix Nobel de la paix, en récompense de son action dans la non-violence.

Traduction commentée[modifier | modifier le wikicode]

I am not unmindful that some of you have come here out of great trials and tribulations. Some of you have come fresh from narrow jail cells. Some of you have come from areas where your quest for freedom left you battered by the storms of persecution and staggered by the winds of police brutality. You have been the veterans of creative suffering. Continue to work with the faith that unearned suffering is redemptive.

Je ne suis pas indifférent au fait que certains d'entre vous sont venus ici à travers de grands procès et de grande détresse. Certains d'entre vous sortez à peine des étroites cellules de prison. Certains d'entre vous êtes venus d'endroits où votre quête de liberté vous a laissés meurtris par les foudres de la persécution et stupéfiés par les vents de la brutalité policière. Vous êtes depuis longtemps dans une souffrance créative. Continuez à travailler dans la foi que la souffrance non méritée apporte la rédemption.

Martin Luther King fait référence à un passage biblique (Matthieu 24:21).

Référence aux persécutions que les Noirs subissaient aux États-Unis. Les afro-américains étaient désignés comme coupables dans des affaires criminelles.

Go back to Mississippi, go back to Alabama, go back to South Carolina, go back to Georgia, go back to Louisiana, go back to the slums and ghettos of our northern cities, knowing that somehow this situation can and will be changed. Let us not wallow in the valley of despair.

Retournez dans le Mississipi, retournez dans l'Alabama, retournez dans la Caroline du Sud, retournez dans la Géorgie, retournez dans la Louisiane, retournez dans les taudis et les ghettos de nos villes du Nord, sachant que, d'une manière ou d'une autre, la situation peut et va changer. N'apitoyons-nous pas dans les vallées du désespoir.

Martin Luther King liste différents États dans lesquels reignait un fort racisme. Par là, il appelle la foule à faire face aux persécutions et à ne pas vivre dans la peur.

I say to you today, my friends, so even though we face the difficulties of today and tomorrow, I still have a dream. It is a dream deeply rooted in the American dream.

Je le dis aujourd'hui à vous, mes amis, et malgré les difficultés d'aujourd'hui et de demain, je fais pourtant un rêve. C'est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain.

Première utilisation du mot rêve. Il va répéter plusieurs fois la phrase : I have a dream.

I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed : « We hold these truths to be self-evident : that all men are created equal. »

I have a dream that one day on the red hills of Georgia the sons of former slaves and the sons of former slave owners will be able to sit down together at the table of brotherhood.

I have a dream that one day even the state of Mississippi, a state sweltering with the heat of injustice, sweltering with the heat of oppression, will be transformed into an oasis of freedom and justice.

I have a dream that my four little children will one day live in a nation where they will not be judged by the color of their skin but by the content of their character.

I have a dream today.

Je fais le rêve qu'un jour, la nation s'élèvera pour vivre le sens véritable de sa foi : « Nous tenons ces vérités comme allant de soi : tous les hommes naissent égaux. »

Je fais le rêve qu'un jour, sur les collines rouges de la Géorgie, les fils des anciens esclaves et les fils des anciens maîtres puissent s'asseoir ensemble autour de la table de la fraternité.

Je fais le rêve qu'un jour, même l'État du Mississipi, un état étouffé par la chaleur de l'injustice, et par la chaleur de l'oppression, même cet état sera transformé en un oasis de liberté et de justice.

Je fais le rêve que mes quatre petits-enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés par leur couleur de peau, mais par le fond de leurs personnalités.

Je fais aujourd'hui un rêve.

Le rêve de Martin Luther King est celui d'un monde dans lequel il n'y a plus de discrimination et plus de racisme. Il rappelle la phrase des déclarations des droits de l'Homme : tous les hommes naissent égaux. Il appelle les gens à oublier l'esclavagisme, et dépasser la haine.

I have a dream that one day, down in Alabama, with its vicious racists, with its governor having his lips dripping with the words of interposition and nullification ; one day right there in Alabama, little black boys and black girls will be able to join hands with little white boys and white girls as sisters and brothers.

I have a dream today.

Je fais le rêve qu'un jour, là-bas, en Alabama, avec ces racistes cruels avec son gouverneur aux lèvres dégouttant des mots de discrimination et d'invalidation ; un jour là-bas en Alabama, les jeunes garçons et filles noirs pourront se tenir main dans la main avec les jeunes garçons et filles blancs comme frères et sœurs.

Je fais aujourd'hui un rêve.

Attention, vicious est un faux ami. Il signifie violent, haineux, méchant, ... Le gouverneur de l'Alabama était connu pour ses discours racistes. Le verbe dégoutter signifie couler goutte à goutte. On imagine la scène : le héros d'une bande dessinée n'arrive pas à dormir parce que le robinet fait toc toc toc. Martin Luther King fait une comparaison : les paroles du gouverneur sont aussi insupportables que le bruit d'un robinet mal fermé.

I have a dream that one day every valley shall be exalted, every hill and mountain shall be made low, the rough places will be made plain, and the crooked places will be made straight, and the glory of the Lord shall be revealed, and all flesh shall see it together.

Je fais le rêve qu'un jour, chaque vallée soit élevée, chaque colline et montagne soit mise à bas, les lieux accidentés soient aplanis, et les lieux malhonnêtes soient redressés, et la gloire du Seigneur soit révélée, et tous les vivants puissent le voir ensemble.

Référence à Dieu, classique dans un discours américain.

This is our hope. This is the faith that I go back to the South with. With this faith we will be able to hew out of the mountain of despair a stone of hope. With this faith we will be able to transform the jangling discords of our nation into a beautiful symphony of brotherhood. With this faith we will be able to work together, to pray together, to struggle together, to go to jail together, to stand up for freedom together, knowing that we will be free one day.

This will be the day... This will be the day when all of God's children will be able to sing with a new meaning, « My country, 'tis of thee, sweet land of liberty, of thee I sing. Land where my fathers died, land of the pilgrim's pride, from every mountainside, let freedom ring. »

C'est notre espoir. C'est avec cette foi que je reviens dans le Sud. Avec cette foi, nous pourrons creuser dans la montagne du désespoir un bloc d'espoir. Avec cette foi, nous pourrons transformer les dissonances discordantes de notre nation en une magnifique symphonie de fraternité. Avec cette foi, nous pourrons travailler ensemble, prier ensemble, se débattre ensemble, faire de la prison ensemble, se lever ensemble pour la liberté, sachant que nous serons libres un jour.

Ce sera le jour... Ce sera le jour où tous les fils de Dieu pourront chanter avec un nouveau sens : « Mon pays, ???, douce terre de liberté, de toi je chante. Terre où mes aïeux sont morts, terre où l'orgueil des pèlerins, depuis chaque versant, a fait retentir la liberté. »

Ce discours est un message d'espoir. Mais il faut rendre ce rêve réel. Pour cela, il ne faut pas perdre la foi.

And if America is to be a great nation this must become true. So let freedom ring from the prodigious hilltops of New Hampshire. Let freedom ring from the mighty mountains of New York. Let freedom ring from the heightening Alleghenies of Pennsylvania !

Et si l'Amérique doit être une grande nation, elle le deviendra. Alors, laissons retentir la liberté depuis les prodigieux sommets1 du New Hampshire. Que la liberté retentisse depuis les majestueuses montagnes de New-York. Que la liberté retentisse depuis les Alleghennies surélevées de Pennsylvanie !

Let freedom ring from the snowcapped Rockies of Colorado !

Let freedom ring from the curvaceous slopes of California !

But not only that ; let freedom ring from Stone Mountain of Georgia !

Let freedom ring from Lookout Mountain of Tennessee !

Let freedom ring from every hill and molehill of Mississippi. From every mountainside, let freedom ring.

Que la liberté retentisse depuis les Rocheuses courronnées de neiges du Colorado !

Que la liberté retentisse depuis les pentes courbues de Californie !

Non seulement cela, que la liberté retentisse depuis la Stone Mountain de Géorgie !

Que la liberté retentisse depuis la Lookout Mountain du Tennessee !

Que la liberté retentisse de chaque colline et chaque taupinière du Mississipi. Depuis chaque versant, que la liberté retentisse.

And when this happens, when we allow freedom to ring, when we let it ring from every village and every hamlet, from every state and every city, we will be able to speed up that day when all of God's children, black men and white men, Jews and Gentiles, Protestants and Catholics, will be able to join hands and sing in the words of the old Negro spiritual, « Free at last ! free at last ! thank God Almighty, we are free at last ! »

Et quand cela arrivera, quand nous laisserons retentir la liberté, quand nous la laisserons retentir depuis chaque village et chaque hameau, depuis chaque état et chaque ville, nous pourrons accélérer la venue du jour où tous les enfants de Dieu, les Noirs et les Blancs, les Juifs et les gentils, les protestants et les catholiques, pourront s'unir et chanter les mots de l'ancien négro-spiritual2 : « Libres enfin ! Libres enfin ! Merci, Dieu Tout-puissant, nous sommes enfin libres ! »

Ce passage est moins connu. Les mouvements afro-américains se battent pour la liberté ; ainsi il est normal que Martin Luther King répète ce mot plusieurs fois.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. En anglais, hilltop signifie sommet de colline. Mais ici, on traduit simplement par sommet.
  2. Le negro-spiritual est une musique.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.