Histoire du Sénégal

« Histoire du Sénégal » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

L'histoire du Sénégal peut se diviser en quatre grandes périodes : la division en plusieurs royaumes plus ou moins islamisés ; l'arrivée des Européens avec la traite des esclaves, puis la colonisation française ; depuis l'indépendance en 1960.

Le Sénégal divisé

Les royaumes sénégalais (à gauche sur la carte) au milieu du XVIe siècle

Le royaume de Tekrour

Au IXe siècle la basse vallée du fleuve Sénégal est le centre du royaume de Tekour dirigé par les Toucouleurs. Sous l'influence des commerçants les populations de ce royaume se convertissent à l'islam.

C'est dans ce royaume que nait vers 1050, la secte musulmane de Almoravides qui va détruire l'empire du Ghana, puis s'emparer du Maroc et d'une partie de l'Espagne. Les Almoravides islamisent de force ce qui provoque des exodes de population comme les Sérères.

Le royaume Djolof

Ce royaume est fondé au XIIIe siècle dans la région du nord-ouest dans la vallée du Sénégal. Il est puissant au XIVe siècle mais est vassal de l'empire du Mali.

Il éclate en plusieurs petits états, qui seront absorbés par le conquérant français.

Du XVIe siècle au XVIIIe siècle le royaume désormais appelé Fouta est dirigé par la dynastie non-musulmane des Dénianké. Elle est remplacée par une théocratie musulmane.

Les Sérères et les Wolofs

Ces peuples installés à l'ouest du Sénégal, se rendent indépendants au XIVe siècle. Ils se divisent en petits royaumes dès le XVIe siècle

L'arrivée des Européens

Marchand d'esclave à Gorée. Gravure de 1786

Une des bases de la traite transatlantique

En 1442, les Portugais qui ont entrepris de contourner l'Afrique pour atteindre les Indes, explorent l'embouchure du fleuve Sénégal.

En 1624, des marins dieppois et rouennais fondent la compagnie du Sénégal et de Gambie qui se livre aux trafic des esclaves noirs africains activité composante du commerce triangulaire. En 1634, elle devient la Compagnie du Cap vert qui a le monopole de la traite des esclaves. En 1659, elle fonde la ville de Saint-Louis (du Sénégal) puis s'installe sur l'île de Gorée en face de Dakar. La relève est prise par diverses compagnies françaises qui se livrent aux mêmes opérations commerciales. Au XVIIIe siècle la Compagnie française des Indes orientales, transportait chaque année près de 2000 prisonniers noirs vers l'Amérique pour les vendre comme esclaves.

Rivalités franco-britanniques

Les postes français sont disputés par les Britanniques qui en deviennent les maîtres plusieurs fois (1758-1763) puis (1809-1814). Quand la traite, sous l'influence des Anglais est abolie au XIX° siècle les Français installés au Sénégal connaissent des difficultés économiques, non compensées par le trafic de la gomme arabique.

La conquête du Sénégal par la France

Combattant wolof en 1846
Le général Faidherbe

Ce n'est qu'au début du XVIIe siècle que les Français explorent l'intérieur du pays en remontant le cours du fleuve Sénégal.

La conquête du Sénégal par les Français est réalisée sous les ordres du général Faidherbe gouverneur du Sénégal de 1854 à 1861 puis de 1863 à 1865. En 1854, il vainc le chef Toucouleur El-hadj Omar qui s'était emparé du poste de Médine sur le haut-Sénégal. En 1858, il repousse les Maures au nord du fleuve Sénégal. Il annexe les territoires Wolofs. La conquête française se poursuit après lui en direction de la vallée du Niger, en particulier sous les ordres du général Gallieni .

Faidherbe crée une liaison entre Saint-Louis et Gorée, et fonde les villes de Dakar et de Rufisque. Il développe la culture de l'arachide, crée des écoles et enrôlent des indigènes dans les bataillons de tirailleurs (qui lui serviront dans la conquête).

Au cours du XIXe siècle l'islam progresse considérablement sous l'influence des marabouts et de la confrérie mourides. Par contre en Casamance et dans le Sine-Saloun, le catholicisme s'implante grâce à l'action des missionnaires.

Tirailleurs sénégalais en janvier 1918
Une gare au Sénégal en 1908

En 1902, Dakar devient la capitale de l'Afrique Occidentale française à la place de Saint-Louis. Pendant la Première guerre mondiale, ainsi que pendant la Seconde Guerre mondiale, les tirailleurs sénégalais sont envoyés combattre en France où ils connaissent des conditions de combat et de vie très difficiles.

En octobre 1927, Jean Mermoz, sur un avion Latécoère, réussit la première liaison aérienne France-Dakar directe sans escale.

Le 23-23 septembre 1940, le général De Gaulle aidé d'une escadre britannique tente un débarquement à Dakar, mais il est repoussé par l'armée française restée fidèle au gouvernement de Vichy.

En 1946, afin d'affaiblir les revendications anti-coloniales, le gouvernement français crée l'Union française qui regroupe la France métropolitaine et ses colonies. Léopold Sédar Senghor, professeur de Lycée, et poète sénégalais fonde alors la Convention africaine (transformée en 1958 en parti du regroupement africain). Élu député français de 1945 à 1958, ministre français (gouvernement Edgar Faure en 1955-1956 et gouvernement Michel Debré en 1959), il devient le leader du mouvement indépendantiste sénégalais mais qui souhaite garder des liens avec la France

Depuis l'indépendance

Le président Senghor en 1975

En novembre 1958, la France tente d'abord de garder ses colonies en leur accordant plus d'autonomie dans le cadre de la Communauté française dont fait partie le Sénégal (référendum d'octobre 1958) . Néanmoins , en juin 1960, la France accorde l'indépendance à ses colonies africaines (sauf l'Algérie, qui était formée de départements français) .

D'avril 1959 à août 1960, le Sénégal est uni au Soudan pour former la Fédération du Mali. Quand le Sénégal s'en sépare Senghor est élu président de la république du Sénégal en septembre 1960. En décembre 1962, Senghor élimine son compagnon de combat politique Mamadou Dia, accusé de tentative de coup d'État. Senghor reste président jusqu'en 1981.

De 1981 à 2000, le Sénégal est présidé par Abdou Diouf (parti socialiste sénégalais) ancien premier ministre de Senghor.

De 2000 à 2012, le Sénégal est dirigé par le président Abdoulaye Wade (parti démocratique sénégalais).

Depuis avril 2012, le président de la république est Macky Sal (coalition anti-Wade).

En 1982, le Sénégal s'unit à la Gambie dont le territoire est totalement englobé dans le territoire sénégalais, pour former la Confédération de Sénégambie. N'arrivant à pas fonctionner correctement elle éclate en 1989.

De 1982 à 2004, la guérilla sévit en Casamance , une région de l'extrême sud du Sénégal dont elle est en partie isolée par le territoire gambien .

Icone chateau.png Portail de l'Histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine