Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Himantolophus

« Himantolophus » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


Himantolophus groelandicus, la plus grosse espèce connue

Himantolophus est un genre de poissons osseux carnivores comportant une vingtaine d'espèces. Ces poissons sont mal connus car ils vivent à des grandes profondeurs, ce qui fait que les spécimens étudiés sont presque toujours morts ou mourants, soit pêchés involontairement, soit des cadavres qui remontent à la surface.

Ces animaux sont aisément reconnaissables à leur silhouette très compacte, proche d'une sphère (ce qui leur vaut le nom en anglais de football fish), une gueule assez large avec de nombreuses dents en forme d'aiguille, des nageoires arrondies ou allongées avec des rayons bien visibles et surtout un leurre au sommet de la tête destiné à attirer leurs proies. Malgré leur apparence impressionnante, il ne présentent pas de danger pour l'homme (morsure ou venin). Ce sont des poissons peu actifs, mauvais nageurs, qui attendent que les proies viennent près d'eux pour les avaler (ce qui se fait par contre très vite).

Une des particularités les plus remarquables du genre Himantolophus est son extrême dimorphisme sexuel. Une femelle peut être jusqu'à un millier de fois plus volumineuse qu'un mâle, notamment chez l'espèce Himantolophus groelandicus dont on a trouvé des femelles d'une soixantaine de centimètres pour plus d'une dizaine de kilos, alors que les mâles ne dépassent pas quelques centimètres. Chez la plupart des espèces, les mâles vivent en parasites de la femelle (il y a des exceptions, les mâles de Himantolophus groelandicus ne sont pas parasites, par exemple): ils s'accrochent à la peau d'une femelle et leurs tissus finissent par fusionner avec ceux de la femelles ; ils sont nourris par les nutriments apportés par son sang, et en échange ils leur fournissent du sperme pour la reproduction.

Portail de la vie aquatique —  Tous les articles sur les plantes et les animaux aquatiques.
Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !