Hilotes

« Hilotes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Dans l'Antiquité à Sparte, un hilote est un paysan que la cité met à la disposition de chaque citoyen pour cultiver son lot de terre. L'hilote n'est pas un homme libre, mais ce n'est pas un esclave, il n'appartient pas à son « employeur » mais à la cité. Il peut être affranchi. Pour maintenir les hilotes dans l'obéissance, beaucoup plus nombreux que les citoyens, chaque année les jeunes spartiates les terrorisaient.

Qui sont les hilotes ?

Les historiens supposent que les hilotes sont les premiers occupants de la Laconie région que les Spartiates ont conquise au moment des invasions doriennes à la fin du IIe millénaire av. J.-C.. Il y avait aussi des hilotes en Messénie, région que Sparte conquiert dans la seconde moitié du VIIIe siècle av. J.-C..

Ces habitants ont été dépossédés de leurs propriétés, mais ils ont continué à les travailler pour le compte des citoyens spartiates. Les Spartiates, qui se sont installés par la force en Laconie puis en Messénie, considéraient qu'ils vivaient en permanence dans un milieu hostile. Ils doivent donc se défendre, mais ils sont minoritaires dans la population. Aussi le citoyen spartiate est formé pour devenir un combattant efficace, pour cela il doit s'entrainer quotidiennement et vivre en caserne. Cette situation est le contraire des autres cités grecques, où les citoyens ne reçoivent une instruction militaire que pendant quelques mois au moment du passage entre l'adolescence et l'âge adulte. Le Spartiate ne peut donc travailler la terre pour produire sa nourriture.

Aussi dès qu'il devient un adulte le jeune spartiate reçoit un lot de terre (le cleros). Cette terre est travaillée par un hilote et sa famille que la cité met à la disposition du citoyen. L'hilote verse une partie de sa production agricole à son « maître ». L'hilote était libre de disposer comme il l'entendait du surplus (il s'en servait surtout pour se nourrir).

La condition de l'hilote

L'hilote n'appartient pas à tel ou tel citoyen. Il est propriété de la cité. Il n'est pas un homme libre.

En cas de faute il est soumis à des peines corporelles. Pour maintenir les hilotes dans l'obéissance, chaque année, au moment de la cryptie, les jeunes spartiates étaient autorisés à pourchasser les hilotes. Ils avaient le droit de tuer ceux qu'ils trouvaient sur leur chemin. Il valait mieux ne pas s'être fait remarquer pendant les mois qui précédaient cette chasse à l'homme.

L'hilote cultive le cleros, qui selon les calculs des historiens a une superficie variant de 7 à 36 hectares. Cela fait de lui un petit paysan (semblable au paysan libre d'Athènes à la même époque), mais une partie de sa production lui échappe.

L'hilote n'a pas de droits politiques et ne participe donc pas à l'administration de la cité (les citoyens spartiates avaient d'ailleurs eux-mêmes des droits assez limités).

L'hilote n'est pas soldat car les Spartiates ont trop peur qu'il puisse utiliser son entrainement et ses armes contre ses maîtres. Cependant ils sont utilisés dans l'armée pour faire certaines corvées délaissées par les citoyens, ils sont valets d'armes. Il est très exceptionnel qu'on leur demande de combattre (cela se fera pendant la guerre du Péloponnèse qui oppose Sparte à Athènes dans la seconde moitié du Ve siècle av. J.-C.).

Pour compléter sur l'esclavage dans l'Antiquité

Hérodote - buste.jpg

Historiens grecs - HérodoteThucydide
Personnalités - SolonClisthèneThémistoclePériclèsAlcibiadeDémosthèneAlexandre le Grand
Grèce archaïque - Guerre de Troie
Grèce classique - Guerres médiquesGuerre du PéloponnèseCité d'AthènesLa démocratie athénienneSparteLigue de Délos
Grèce romaine et byzantine - Constantinople



Portail de l'Antiquité - Tous les articles sur l'Antiquité.
Portail de la Grèce - Tous les articles sur la Grèce ancienne et d'aujourd'hui !