Hans Christian Andersen

« Hans Christian Andersen » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Hans Christian Andersen en 1867

Hans Christian Andersen est un auteur danois du 19° siècle. Il est né en 1805 à Odense (Danemark) et mort en 1875 à Copenhague. Il est célèbre dans le monde entier pour ses contes de fées, mais il a également écrit de nombreux romans, des récits de voyage, des poésies et des pièces de théâtre.

Jeunesse, formation et débuts littéraires[modifier | modifier le wikicode]

Andersen nait dans une famille très pauvre. Ses parents et lui vivent modestement dans une seule pièce. Son père, cordonnier, meurt quand il a onze ans. Dès son enfance, il montre de l'intérêt pour la création artistique (dessin, écriture, théâtre).

A quatorze ans, il part à Copenhague. Ses débuts dans la capitale danoise sont difficiles. Il s'essaie au chant, à la danse et au théâtre. Le directeur du Théâtre Royal le prend sous sa protection et lui obtient une bourse d'études. Cela lui permet d'aller au lycée, puis à l'université.

A partir de 1822, il publie ses premiers textes, essentiellement des romans fantastiques, des récits de voyages et des pièces de théâtre avec plus ou moins de succès.

Voyages[modifier | modifier le wikicode]

A partir de 1830, Andersen voyage fréquemment à travers l'Europe (Allemagne, France, Suisse, Italie, Turquie, Grande-Bretagne, etc.). Cela lui permet de rencontrer des artistes célèbres de son époque, Victor Hugo, Charles Dickens, Frantz Lizst. Ces voyages lui inspirent des romans et des récits de voyage.

Les contes[modifier | modifier le wikicode]

En 1835, Andersen écrit son premier recueil de Contes racontés pour les enfants. Il publie 164 contes entre 1835 et 1875. Mais Andersen ne s'adresse pas uniquement aux enfants. Ses contes de fées sont destinés à tout le monde. Certains de ses récits s'inspirent de ses souvenirs d'enfance, mais beaucoup de ses contes sont des créations originales. Il utilise une écriture simple, utilisant la langue de tous les jours. Mais il exprime des émotions riches et subtiles. Ses histoires sont souvent douloureuses (La Reine des neiges) et la fin rarement heureuse (La petite fille aux allumettes, La Petite Sirène). Certains contes sont autobiographiques (Le Vilain Petit Canard). Grâce à ses contes, Andersen devient très célèbre, d'abord en Europe, puis dans son pays, le Danemark.

Dernières années[modifier | modifier le wikicode]

A partir de 1850, Andersen est célèbre et honoré dans le monde entier et au Danemark. En 1867, il est nommé citoyen d'honneur de la ville d'Odense. Mais il vit modestement, malgré sa notoriété, car les éditeurs étrangers ne lui versent pas d'argent en l'absence d'accord international sur les droits d'auteur.

Les contes les plus célèbres d'Andersen[modifier | modifier le wikicode]

La Bergère et le Ramoneur par Vilhem Pedersen.

Une traduction libre en français des contes est lisible et téléchargeable sur Wikisource.

Postérité[modifier | modifier le wikicode]

Statue La Petite Sirène dans le port de Copenhague

Andersen et ses contes sont encore très connus aujourd'hui. La maison où l'écrivain a passé son enfance à Odense se visite. A Copenhague, il a de nombreuses statues le représentant ou évoquant ses contes, notamment la célèbre statue de La Petite Sirène dans le port.

Les contes d'Andersen ont été souvent adaptés, au théâtre, au cinéma, sous forme de comédies musicales, de ballets ou d'opéra. Les studios Disney ont adaptés deux de ses récits en dessin animé :

  • La Petite Sirène (1989)
  • La Reine des neiges (2013)

Mais ils ont préféré modifier l'histoire pour lui donner une fin heureuse.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…