Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Habitat traditionnel du peuple foulbé de Malang

« Habitat traditionnel du peuple foulbé de Malang » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un case traditionnelle foulbé dans l'adamaoua

En Afrique, l’habitat traditionnel est une identité culturelle et ethnique. Au Cameroun particulièrement, il y a plusieurs formes architecturales traditionnelles1. Ainsi l’habitat traditionnel du peuple foulbé dans le village Malang situé dans l’arrondissement de Ngaoundéré 3è département de la vina, région de l’Adamaoua est un exemple vivant.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Le village Malang tire son nom du mot Mboum Maa. Nom qui signifie la mer qui bouge en langue Mboum est l’un des villages de l’arrondissement de Ngaoundéré 3è peuplé en grand nombre par les foulbé. Ce peuple se distingue par son habitat traditionnel sous forme de rond et de carré et dont les toitures sont recouvertes de pailles ou de seko (haute herbe retrouvée dans la savane). Ces constructions se sont modernisées avec le temps mais les formes sont restées inchangées.

Fabrication des briques de terre

Construction[modifier | modifier le wikicode]

La construction d’une case chez les foulbé commence par la recherche des matériaux que sont : la terre argileuse, la paille ou seko et l’eau. Ces matériaux sont utilisés dans la fabrication des briques de terre qui, une fois séchées pendant une semaine serviront à la construction proprement dite de la fondation et des murs de la case.

Après l’élévation des murs, s’en suit la construction de la charpente qui se fait avec les lattes ou les branches d’arbres bien sélectionnées. La couverture de ces cases rondes ou carrés se fait à l’aide de la paille ou seko bien séchés. Autour de ces cases, le chef de famille construira une barrière de sécurité en seko.

Case foulbé modernisée

Importance[modifier | modifier le wikicode]

Le visiteur qui arrive à Malang sera avant tout frappé par ces cases rondes ou carrés appelées 'boukarou" en langue foulbé. Ces cases traditionnelles jouent plusieurs rôles : celui de régulateur de température, en saison de pluie, il ne fait pas très froid à l’intérieur et le bruit de la pluie n’est pas ressenti sur la toiture ce qui entraîne une sensation de douceur qui berce.

Pendant la saison sèche, elle ne chauffe pas dedans car les briques de terre et la paille ne conservent pas la chaleur.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...