Guy Mollet

« Guy Mollet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Guy Mollet

Guy Mollet, né le 31 décembre 1905 à Flers et mort le 3 octobre 1975 à Paris, est un homme politique français.

Il a été élu plusieurs fois secrétaire général du parti socialiste de 1946 à 1969, pendant la IVe république de février 1956 à juin 1957. Il fut aussi le président du Conseil des ministres.

Parcours[modifier | modifier le wikicode]

Guy Mollet a eu plusieurs fonctions au cours de sa vie. En 1928, il devient secrétaire adjoint des Jeunesses socialistes du Pas-de-Calais. Mobilisé en 1940, il est fait prisonnier. Libéré en juin 1941 il s'engage quelques mois plus tard dans la Résistance au sein de l'Organisation civile et militaire (OCM).

Élu maire et conseiller général d'Arras en 1945, membre des deux Assemblées constituantes, puis député du Pas-de-Calais en 1946. Il deviendra secrétaire général de la SFIO en 1946 (l'emportant face à Daniel Mayer), fonction qu'il conserve jusqu'en 1969.

Rôle politique essentiel

En effet Guy mollet joue un rôle politique très fort durant la IV République, il est ministre d'état de Blum et chargé du Conseil de l’Europe sous Pleven en 1950. L'année suivante, il devient vice-président du Conseil sous Queuille. Il devient le président du Conseil des ministres en 1956 où il engage le continent en Algérie et lance l’expédition de Suez. Il préside ensuite l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. En 1956, il s'allie à Mendès France pour donner naissance au Front républicain, qui remporte les législatives. 

Cabinet Mollet

Le cabinet Guy Mollet fait adopter une troisième semaine de congés payés, la vignette automobile pour financer l'aide aux personnes âgées, des mesures d'aide au logement. Il accorde leur indépendance à la Tunisie et au Maroc. Il fait voter la loi-cadre Defferre, qui accorde l'autonomie à l'Afrique noire et annonce l'indépendance.

Ce cabinet qui détient le record de longévité de la IVe République, chute en mai 1957. Il contribue par la suite à la mise en place de la CEE et est contraint d'abandonner son poste la même année.

Ralliement avec Charles de Gaulle

Guy Mollet se rallie au général de Gaulle, dont il est ministre d’Etat de juin 1958 à janvier 1959. Par la suite des partis dissidents se créent : le Parti socialiste autonome en 1958, Il est nommé ministre d'État en juin de la même année, mais quitte le gouvernement dès janvier 1959 et retourne rapidement dans l'opposition. Puis il fera parti du Parti socialiste unifié (PSU) en 1960.

En 1965, Guy Mollet participe à la constitution de la Fédération de la gauche démocrate et socialiste (FGDS). Membre du nouveau Parti socialiste (PS) lors de sa fondation en 1969, il se consacre dès lors à des travaux théoriques, dans le cadre de l'Office universitaire de recherche socialiste (OURS).

Son ministère est le plus long de la IVème République, avant de rompre avec le fondateur de la Vème République. La disparition de la SFIO et la création du parti socialiste en 1969 mettent un terme à sa carrière politique. 6 ans plus tard, il mourra d'une crise cardiaque. 


Drapeau de la France Portail France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.