Grue du Japon

« Grue du Japon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Grue du Japon
Des grues du Japon dans la neige à Hokkaïdo
Des grues du Japon dans la neige à Hokkaïdo
Nom(s) commun(s) Grue du Japon, grue de Mandchourie, grue à couronne rouge, grue au sommet vermillon, grue des Immortels.
Nom scientifique Grus Japonensis
Classification Famille des grues
Répartition Asie de l'Est
Taille 1,54 m de long pour 1,54 m de haut avec une envergure de 2,35 m
Poids 5 à 8 kg
Longévité 30 à 40 ans
Reproduction avril à mai, 1 à 3 œufs à chaque fois
Régime alimentaire omnivore
Statut UICN EN IUCN 3 1.svg En danger
voir modèle • modifier

La grue du Japon ou grue à couronne rouge (nom scientifique : Grus japonensis) est une espèce de grue vivant principalement en Asie de l'Est et est l'une des grues les plus rares au monde. Dans le taoïsme, la grue du Japon est généralement synonyme de chance et de longévité.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Les grues du Japon adulte possèdent sur le sommet du crâne une tache rouge qui devient brillante lors de la saison des amours. Le pelage est presque entièrement blanc avec uniquement le bout des ailes noires, lorsque ses ailes son replié, on croirait, qu'elle à le bout de la queue noire alors que c'est juste le bout de ses ailes, mais les véritables plumes de la queue sont également blanches. Outre le bout des ailes, les mâles ont la gorge et le cou noir tandis que le cou et la gorge des femelles sont gris. Les jambes sont noir grisâtre, et l'iris est marron.

Tête d'une grue du Japon avec sa tache rouge caractéristique.

C'est l'une des plus grandes grues du monde avec ses 1,54 m de haut pour 1,35 m de long (de la pointe du bec au bout de la queue) en moyenne. Elle à une envergure de 2,35 m pour un poids de 5 à 8 kg en moyenne, tout en sachant que les mâles sont plus grands et lourds que les femelles et que durant la période précédent la migration les grues grossissent.

Migration[modifier | modifier le wikicode]

Des grues du Japon en vol

Au printemps et en été, les grues du Japon migrent vers la Sibérie, dans le nord de la Chine et occasionnellement dans le nord de la Mongolie. Les grues se reproduisent principalement autour du lac Khanka à la frontière entre la Russie et la Chine. La ponte moyenne est de deux œufs avec à chaque couvée un seul survivant. À l'automne, les grues migrent en Corée et dans le centre-est de la Chine pour y passer l'hiver. En plus de la parti migrateur, il y a un groupe d'oiseaux fixes à Hokkaïdo au Japon.

Alimentation[modifier | modifier le wikicode]

La grue du Japon est en grande partie omnivore, même si son régime alimentaire n'a pas encore été véritablement étudié. Elle se nourrit principalement d'insectes aquatiques, de poissons, d'amphibiens notamment des salamandres, de rongeurs, d'escargots, de libellules et de crabes, elle mange aussi des petit reptiles et d'autre oiseaux. Elle mange aussi du riz, du persil, des plantes aquatiques, des carottes et des glands. La grue semble préféré manger des animaux plutôt que des plantes, même si le riz est sa nourriture principale durant l'hiver.

Relations avec les autres oiseaux[modifier | modifier le wikicode]

Du fait de sa grande taille, elle effraie la plupart des prédateurs, ce qui fait que la présence de rapaces, hiboux, et de petites buses ne la dérange pas. En revanche, elle n'accepte pas d'être à côté de corvidés de certaines espèces de buses et de la plupart des aigles. Elle ne tolère pas non plus le loup gris, les renard roux, le lynx boréal, le blaireau, le chien viverrin et le chien.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

La grue du Japon atteint la maturité sexuelle aux alentours de trois à quatre ans. La période de reproduction est très courte, elle s’étend d'avril à mai, le territoire d'une grue du Japon s’étend sur 1 à 7 km à la ronde, et reste généralement le même au fil des années. L'endroit du futur nid est choisi par la femelle, mais le nid est construit à deux. Chaque nid contient généralement entre 1 à 3 œufs, les œufs sont alors couvée par le mâle et la femelle qui une fois les œufs éclos nourrissent les petits. Les petits restent pendant les premières semaines et aux alentours de 3 mois commence à partir chasser avec ses parents, et ils deviennent autonomes vers 9 mois. La grue du Japon vit entre 30 à 40, et rarement à plus de 70 ans en captivité, ce qui fait qu'il est l'un des oiseaux qui vit le plus longtemps au monde.

La grue du Japon dans la culture[modifier | modifier le wikicode]

En Chine[modifier | modifier le wikicode]

En Chine ont trouve de nombreuses représentations de la grue du Japon dans les mythes et légendes. Dans le taoïsme, la grue du Japon est symbole de longévité et d'immortalité, en effet les Immortels sont très souvent représenté monte sur des grues du Japon, ainsi les mortels qui deviennent immortels sont similairement transportés par une grue du Japon, c'est également un symbole de noblesse. On a retrouvé des représentations de grue du Japon sur les tombes des empereurs de la dynastie Shang et les vases cérémonials en bronze Zhou.

À cause de son importance dans la culture chinoise, il a été proposé comme animal national, mais a été refusé sous prétexte que le nom scientifique se traduit par "grue japonaise" et nom "grue chinoise".

Au Japon[modifier | modifier le wikicode]

Un autre nom de la grue japonaise est tanchōzuru et certaines légendes racontent qu'elle vivrait plus de mille ans, elle a été utilisée sur le verso des billets de 1 000 yen japonais de 1984. En ainu, la grue du japon est aussi appelée sarurun kamuy.

Le logo de Japan Airlines est une grue, car elle représente la fidélité et la force.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.