Gris

« Gris » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


Plusieurs teintes de gris

Le gris est une couleur qui est un mélange entre le noir et le blanc.

Symbolique du gris[modifier | modifier le wikicode]

Au Moyen Âge le gris était signe d'extrême humilité.

Après les grands troubles du XIVe siècle, le gris devient la couleur de l'espérance.

À partir du milieu du XVIe siècle, le gris est la couleur de la tristesse et de la vieillesse

Au XXIe siècle, le gris est la couleur de l'ivresse, de la dépression et de la poussière qui s'accumule sur les objets abandonnés

Le gris dans le vêtement[modifier | modifier le wikicode]

Le duc Jean de Berry en prières.Très Belles Heures du duc de Berry. Fin du XIVe siècle

Jusqu'au XVe siècle, le gris, couleur naturelle des fibres textiles non traitées, était la couleur des vêtements des travailleurs et des moines franciscains.

Au XVe siècle le gris devient une couleur à la mode. Les procédés techniques de teinturerie permettent d'obtenir de très beaux gris qui tiennent. Le gris devient la couleur de l'espérance (voir les poèmes de Charles d'Orléans retenu prisonnier à Londres pendant près de 20 ans). De très nombreux princes européens l'adoptent comme couleur de leurs vêtements personnels ou dans les livrées de leurs domestiques. C'est le cas du duc Jean de Berry (gris et rouge), du duc de Bourgogne Philippe le Bon, jusque là abonné au noir (gris et noir), du roi Charles VII (gris et blanc)... La vaisselle d'étain, de couleur grise devient en vogue et les chevaux de couleur grise sont recherchés. La mode du gris disparait vers 1530. Le gris ne réapparait qu'au XIXe siècle avec le romantisme

Teindre en gris[modifier | modifier le wikicode]

Les Égyptiens de l'Antiquité obtenaient du gris grâce à un mélange de charbon d'origine végétal et de blanc de plomb.

Pour teindre les étoffes en gris, on les trempait dans un bain contenant des écorces d'aulne ou de bouleau. Mais la tenue de la couleur était insuffisante et les gris peu attirants.

L'ajout de limaille de fer et de noix de galle permet de foncer le gris et une meilleure fixation de la couleur sur les fibres textiles

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Noir, histoire d'une couleur, Michel pastoureau. Le Seuil, collection Points. Livre passionnant (comme celui sur le bleu)
Portail des couleurs —  Tous les articles concernant les couleurs.
[