Grand magasin

« Grand magasin » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Balcons et coupole des Galeries Lafayette, à Paris.

Un grand magasin est un vaste établissement commercial de détail, à rayons multiples, exploité par une société unique.

Les marchandises sont exposées dans des rayons spécialisés répartis sur une grande surface et plusieurs étages. Cette forme de commerce, implantée en centre-ville et occupant plusieurs étages de bâtiments, est apparue au XIXe siècle. On trouve des grands magasins dans toutes les grandes villes, dans le monde entier.

À l'origine, les grands magasins proposaient beaucoup de vêtements, mais aussi tout ce qui est nécessaire dans la maison : outillage, parfumerie, horlogerie, bijouterie, ameublement, vaisselle, jouets, à l'exclusion toutefois des produits alimentaires. Depuis les années 1970, les grands magasins sont concurrencés par la grande distribution (supermarchés, hypermarchés) : ils ont été contraints de se restructurer et de se repositionner, privilégiant les marques et le haut de gamme.

France[modifier | modifier le wikicode]

à Paris[modifier | modifier le wikicode]

Grands magasins en activité[modifier | modifier le wikicode]

Le Bon Marché a été créé sur la rive Gauche, rue de Sèvres, par Aristide Boucicaut. C'est le premier grand magasin moderne généraliste. Il vendait même de l'alimentation, comme il le fait encore aujourd'hui. Ce magasin fondateur se tourne aujourd'hui vers le luxe, comme la plupart des autres grands magasins, à Paris et ailleurs.

Le BHV, fondé par Xavier Ruel, s'installe rue de Rivoli en 1856 et s'étend progressivement sur tout un îlot d'immeubles. C'est un magasin généraliste, mais nettement orienté vers tout ce qui concerne la maison : son sous-sol, réservé au bricolage et à l'équipement de jardin, est très réputé. Le bâtiment a été remanié en 1912.

Fondé par Jules Jaluzot, le Printemps a été reconstruit après un grand incendie, en 1883. Puis il s'est étendu sur trois magasins, désormais consacrés aux marques et aux équipements de luxe.

Fondé par les Alsaciens Théophile Bader et Alphonse Kahn, il s'est progressivement étendu sur le boulevard Haussmann. Ce magasin trouvait autrefois sa clientèle dans toutes les classes sociales ; aujourd'hui, c'est devenu un magasin de marques et produits de luxe.

Magasins occupés par d'autres enseignes[modifier | modifier le wikicode]

  • 1855 - Grands Magasins du Louvre

Alfred Chauchard, vendeur, installa d'abord une boutique dans le Grand hôtel du Louvre, puis le magasin s'agrandit pour finalement occuper un immense qudrilatère de la rue de Rivoli. Il cessa ses activités en 1974, cédant la place au « Louvre des Antiquaires », qui regroupe depuis cette date une multitude de magasins d'antiquités, généralement de luxe.

  • 1856 - À la Belle Jardinière

La Belle Jardinière, au Pont-Neuf, ne vendait que des vêtements et visait les classes moyennes, ni trop cher, ni trop bon marché, jusqu'en 1972. Aujourd'hui, les vastes bâtiments abritent Conforama, Darty et Habitat.

  • 1865 - La Samaritaine

Ernest Cognacq et Louise Jay s'installèrent près du Pont-Neuf, eux aussi, et leur affaire profita tellement qu'ils finirent par acheter tout le quartier, réalisant le plus grand de tous les magasins parisiens, divisé en Magasins 1 à 4, et totalisant 48 000 m². Le magasin (« On trouve tout, à la Samaritaine », disait le slogan) a fini par fermer en 2005, abritant d'autres enseignes dans l'attente d'un avenir meilleur. En 2014, l'ensemble, d'un grand intérêt architectural, est encore en pleins travaux.

Magasins disparus[modifier | modifier le wikicode]

  • 1869 - Grands magasins de la Paix, rue du Quatre-Septembre, à l'angle de la rue de la Michodière.

Ce magasin a servi de modèle à Émile Zola pour son roman Au Bonheur des Dames. Les bâtiments existent toujours, reconvertis normalement en immeubles et boutiques.

  • 1891 - Grands Magasins Dufayel, Palais de la Nouveauté

Fondés par Crespin et Dufayel, 26 rue de Clignancourt / 7 boulevard Barbès. De nos jours, le bâtiment abrite la BNP (banque). Les façades monumentales, d'un style exubérant, sont toujours en place, sur les deux rues.

  • 1897 - À Réaumur

Consacré à l'habillement, le magasin de la rue Réaumur est resté en activité de 1897 à 1961. Il existe encore, mais il a été converti en bureaux et magasins indépendants. L'aspect extérieur a été conservé, avec de belles mosaïques récemment restaurées.

  • 1907 - Grand Bazar de la rue de Rennes

C'est un grand magasin d'architecture métallique, devenu Magasins Réunis. La Fnac rue de Rennes se trouve à son emplacement.

Royaume-Uni[modifier | modifier le wikicode]

à Londres[modifier | modifier le wikicode]

Harrod's, simplifié en Harrods, trouve ses origines à la fin des années 1840. Les bâtiments actuels, du début du XXe siècle, couvrent une immense surface de 92 000 m². Harrods a été redynamisé ces dernières décennies par la famille égyptienne Al-Fayed, et plus récemment grâce à des capitaux qataris. Le magasin est réputé pour vendre tout ce qu'il est imaginable de vendre.

Russie[modifier | modifier le wikicode]

à Moscou[modifier | modifier le wikicode]

  • Le Goum, inauguré en 1893, a toujours été un centre commercial plutôt qu'un grand magasin : il est constitué d'allées parallèles abritées, bordées de boutiques indépendantes, aujourd'hui luxueuses.

à Saint-Pétersbourg[modifier | modifier le wikicode]

  • Gostiny Dvor

Le grand magasin de Saint-Pétersbourg est très ancien : il s'est progressivement développé sur la perspective Nevsky, dès la fin du XVIIIe siècle, sous une forme proche du bazar oriental, ce que nous appelons maintenant un centre commercial, regroupant de nombreuses boutiques. Le luxe est là, comme au Goum, par la profusion des fourrures de Sibérie, mais aussi avec les grandes maisons de la mode européenne.

Sources, liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Grand magasin de Wikipédia.