Grace Hopper

« Grace Hopper » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Hopper.
Grace Hopper portant l'uniforme de la Marine américaine (1984).

Grace Murray Hopper (9 décembre 1906 - 1er janvier 1992) est une scientifique américaine, pionnière de l'informatique. Elle a réalisé le premier compilateur en 1951 et a conçu l'un des premiers langages de programmation évolués, le COBOL.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Grace Hopper, de son vrai nom Grace Brewster Murray est née le 9 décembre 1906 à New York. Elle épouse en 1930 Vincent Hopper, dont elle divorcera en 1945. Elle enseigne les mathématiques à l'Université de Yale.

En 1943, alors que les États-Unis d'Amérique viennent de s'engager dans la Seconde Guerre mondiale, elle rejoint la Marine américaine et est affectée à une équipe scientifique chargée de travailler sur un des premiers ordinateurs de l'époque, le Harvard Mark I. Cet ordinateur était le premier ordinateur numérique entièrement automatique : une fois qu’il était lancé, il n’avait plus besoin d’aucune intervention humaine. Il est considéré comme « le point de départ de l’ère informatique moderne ». Grace Hopper est la première personne à le programmer, ce qui se faisait par l'intermédiaire de cartes perforées, où les trous indiquaient les chiffres correspondant aux instructions du langage machine.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle quitte le service actif de la marine, mais continue à travailler au développement des ordinateurs. Elle conçoit en 1951 le premier compilateur pour l'ordinateur UNIVAC I, nommé A-0.

À partir de 1957, elle travaille pour IBM où elle défend l'idée qu'un programme informatique devrait pouvoir être écrit dans un langage de programmation proche de l'anglais plutôt que d'être calqué sur le langage machine. De cette idée naîtra le langage COBOL.

Après qu'elle ait pris sa retraite de chez IBM, elle est rappelée par la Marine en 1967 et dans les années 1970, elle y mène les travaux d'établissement de normes pour les ordinateurs et en particulier les premiers langages de programmation évolués, le Fortran et le COBOL.

Grace Hopper reste dans la Marine jusqu'en 1986, date à laquelle elle prend sa retraite avec le grade de contre-amiral. Elle est alors, à 80 ans, l'officier la plus âgée de la marine américaine. Elle meurt en 1992 et sera enterrée avec les honneurs militaires.

Une figure des débuts de l'informatique[modifier | modifier le wikicode]

Journal conservé au Smithsonian Institution

Jusqu'à son décès en 1992, Grace Hopper fut également très connue par des conférences qu'elle faisait, très imagées et pleines d'anecdotes sur les débuts de l'informatique.

Elle racontait l'époque où les pannes d'ordinateurs étaient parfois dues à des insectes pris dans les relais. L'expression « bug », c'est-à-dire bestiole en anglais, était employée pour parler de ces problèmes. Un jour, un papillon ayant causé une panne fut enlevé avec soin et placé dans le journal de bord avec la mention first actual case of bug being found, c'est-à-dire « premier cas effectif de « bug » à être trouvé ». Cette anecdote popularisa l'emploi du mot « bug », toujours utilisé de nos jours.

Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…