Gracchus Babeuf

« Gracchus Babeuf » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
François Noël Babeuf, dit Gracchus Babeuf

François Noël Babeuf, dit Gracchus Babeuf, né le 23 novembre 1760 à Saint-Quentin et mort guillotiné à Vendôme le 27 mai 1797 (8 prairial an V), est un révolutionnaire français.

Il lutta contre le Directoire et forma la « conjuration des Égaux » : pour cette raison, il fut jugé et exécuté. Sa doctrine, appelée « babouvisme », est précurseur du marxisme (et donc des doctrines communistes).

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

À 12 ans, il travaille comme terrassier au canal de Picardie. À 17 ans, il est engagé comme apprenti chez un notaire, puis, en 1781, âgé de 21 ans, il se met à son compte à Roye, comme géomètre.

Babeuf, qui a lu Jean-Jacques Rousseau, constate les conditions de vie très dures de la population et développe des théories en faveur de l’égalité et de la collectivisation des terres.

En mars 1789, Babeuf participe à la rédaction du cahier de doléances des habitants de Roye. Avec le début de la Révolution française, il devient journaliste, correspondant du Courrier de l’Europe, édité à Londres à partir de septembre 1789.

Il est arrêté en mai 1790 et emprisonné ; puis il est libéré en juillet, grâce à Marat.

À son arrivée à Paris, Babeuf prend parti pour les jacobins contre les girondins, et soutient les revendications des sans-culottes. Babeuf critique ensuite l’action des Montagnards durant la Terreur.

Après 1794, Babeuf défend la nécessité d’une « insurrection pacifique » et se fait appeler Gracchus, en hommage aux Gracques, initiateurs d’une réforme agraire dans la Rome antique.

Sous le Directoire, en 1795, Babeuf crée la « Conjuration des Égaux », réseau qui couvre tous les arrondissements de Paris et de nombreuses villes de province. Le but est de continuer la révolution, et d’aboutir à la collectivisation des terres et des moyens de production, pour obtenir « la parfaite égalité » et « le bonheur commun ».

La police arrête Babeuf et les principaux meneurs des Égaux le 10 mai 1796 (21 floréal an IV). Pour éviter que le peuple ne les libère, les Égaux sont transférés à Vendôme. Un procès s’ouvre à Vendôme le 20 février 1797. Babeuf et son collègue Darthé sont condamnés à mort.


Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Gracchus Babeuf de Wikipédia.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.