Golem

« Golem » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le golem est une créature invincible de la mythologie européenne, particulièrement de la kabbale juive. Il finit par échapper à son créateur et à semer la terreur.

Ce mythe a inspiré de nombreux auteurs, en particulier Mary Shelley pour son livre Frankenstein ou Le Prométhée moderne (1818) et Gustave Meyrinck pour Le Golem (1916).

Lorris, Elvire et Marie-Aude Murail s'en sont également inspirés pour une série de livres où la créature est un personnage de jeu vidéo.

La légende[modifier | modifier le wikicode]

D'après la légende, le Golem est un être gigantesque, fait d'argile ; il a été créé par un rabbin, qui a inscrit sur son front le mot אמת, EMET(H) qui veut dire « Vérité » en hébreu. Ce mot magique est l'un des noms de Dieu : l'inscription a permis de donner vie au Golem. Malheureusement, la créature, invincible, est rapidement devenue incontrôlable. Le seul moyen de l'arrêter était d'effacer la première lettre de l'inscription sur son front, l'aleph (א), qui est la première lettre de l'alphabet hébreu. Si on enlève l'aleph, אמת devient מת, MET(H), qui veut dire « mort ».

Le Golem étant devenu trop grand, le rabbin ne pouvait plus atteindre son front. Il lui demanda de lacer ses chaussures, et, lorsqu'il s'est baissé, il a effacé l'aleph de son front et le Golem est redevenu un simple tas d'argile.

Jeux[modifier | modifier le wikicode]

Dans le jeu vidéo Minecraft, 2 Golems protègent les villageois et les joueurs des monstres : le Golem de fer et le Golem de neige, même si le golem de neige n'apparaît jamais naturellement.

Dans le jeu Clash royale, il y a une carte golem qui est une créature gigantesque, très forte et robuste.

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

  • Le Golem - Légende yiddish : histoire à découvrir. Lire et ReCréer (site personnel de Catherine Bastère-Rainotti). [Pages consultées le 23 novembre 2007]
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.