Gino Bartali

« Gino Bartali » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Gino Bartali est un coureur cycliste Italien mondialement connu. Il est né à « Ponte a Ema » en juillet 1918. Il est mort en mai 2000. C’est un cycliste mondialement connu.

Gino Bartali lors du Tour de France en 1938

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Il naquit le 18 juillet 1914, juste avant la guerre. Il a deux grandes sœurs et un petit frère. Il eu son premier vélo à douze ans pour aller au collège. Il fit son premier travail dans une boutique de cycles à Florence. C’est seulement en juillet 1931 qu’il disputera sa première course amateur et il l’a gagna haut la main, mais la coupe lui fit retirer car il avait dix-sept ans et qu’il fallait en avoir au maximum seize. Malgré sa victoire de courte durée, cela lui ouvrit les portes sur la compétition. Au cours des années suivantes, il triomphât presque à toute les courses où il avait pris départ. Il passa professionnel en 1935, et pris départ au « Giro » (le Tour d'Italie), qui est une grande course italienne. Il la terminera en septième position ce qui est énorme, par rapport à son âge, aux personnes sur la ligne de départ et au grande célébrité qu’il a du affronter comme André Leducq, René Vietto et bien d’autres. En 1936, son frère meurt en fonçant sur une voiture à vélo. Gino est bouleversé, il veux arrêter le vélo, mais grâce à Franco Rossi, son ami d’enfance, il retrouve le goût de vivre.

Courses[modifier | modifier le wikicode]

Il a gagné trois fois le tour d’Italie et deux fois le Tour de France.

Un champion sauveur de vies[modifier | modifier le wikicode]

Gino Bartali n’a jamais rien dit à propos de ses activités pendant la seconde guerre mondiale, mais ce sont ses proches qui en ont parlé. Pendant la seconde guerre mondiale, Gino Bartali s’entraîner sur son vélo. En vérité, il acheminait des faux papiers, pour des juifs, cachés dans son vélo. Il a sauvé a lui tout seul environ 800 juifs. Il fut pris à deux reprises, mais graces a des amis influents, fut libéré. Bien après cette actes de bravoure, il recevra la médaille des « Justes parmi les nations ».

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Gino Bartali, un champion sauveur d’étoiles par Ahmed Kalouaz

Portail des sports —  Tous les articles sur les sports.