Gigantomachie

« Gigantomachie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie grecque, la gigantomachie est la guerre que menèrent les dieux de l'Olympe contre les Géants fils de Gaïa.

Les causes du combat[modifier | modifier le wikicode]

Zeus ayant triomphé des Titans les a enfermés dans le Tartare. Gaïa, déesse de la Terre et mère des Titans et des Géants est furieuse. Elle pousse les Géants à combattre les dieux de l'Olympe qui lui ont fait affront. Pour cela elle leur fait don d'une plante qui les rend invincibles tant qu'ils ne sont pas touchés par un mortel (être humain) qui se serait associé aux dieux.

Pour tenter de vaincre les géants, Zeus fait appel à son fils Héraclès qui est un demi-dieu issu de son union avec Alcmène, une mortelle. Héraclès se munit de flèches empoisonnées par le sang de l'Hydre de Lerne. Pour s'emparer de la plante magique Zeus a besoin de l'obscurité, il ordonne au Soleil, à la Lune et à l'Aurore de ne plus briller.

Le combat entre les dieux et les géants[modifier | modifier le wikicode]

Un épisode de la gigantomachie. Frise du grand autel de Pergame. IIe siècle avant JC

Le combat entre les dieux et les géants est terrible.

Héraclès achève d'une flèche empoisonnée le géant Porphyrion qui tentait de violenter Héra et que Zeus vient de foudroyer. Il aide Apollon à crever les yeux du géant Éphialtès. Il parvient à entraîner loin de sa terre natale le géant Alcyonée qui était invincible sur celle-ci, et il l'abat d'une flèche.

Athéna écrase sous la Sicile, le géant Encelade qui tentant de fuir le champ de bataille. Le géant devient l'Etna. Elle écorche le géant Pallas et se revêt de sa peau en guise d'armure.

Héphaïstos qui fournit aux dieux des fers rouges, ensevelit le géant Mimas sous une masse de métal fondu. Le géant devient le Vésuve.

Hermès, rendu invisible grâce au casque que lui a prêté Hadès, tue le géant Hippolyte.

Artémis, la déesse chasseresse abat de ses flèches le géant Gration, tandis que Dionysos qui enivre ses adversaires se débarrasse du géant Eurytos en l'assommant avec son thyrse.

Poséidon noie le géant Polybotès en lui jetant un morceau de l'île de Cos.

Signification de la Gigantomachie[modifier | modifier le wikicode]

Le mythe du combat des dieux et des géants est fréquent dans l'Antiquité. Il peut représenter la lutte entre l'ordre (les dieux de l'Olympe) et le désordre ou la barbarie (les géants). Ce thème est un des sujets de prédilection des poètes et des artistes grecs.

Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.