Potence

« Potence » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Gibet)
Aller à : navigation, rechercher

Une potence ou gibet couramment appelé échafaud est une structure typiquement en bois utilisée pour les exécutions par pendaison. Un « gibet » désigne aussi les fourches patibulaires qui servent à exposer les cadavres des condamnés à mort.

Une potence. Celle-ci se trouve dans le camp de concentration nazi de Natzweiler-Struthof en France.

Type[modifier | modifier le wikicode]

Permanent[modifier | modifier le wikicode]

Les potences permanentes peuvent servir de moyen de dissuasion et comme symbole de la haute justice. Beaucoup de gravures anciennes de villes européennes montrent une potence construite en dehors des murailles et sur une colline, ou bien a proximité du château. De nos jours les potences sont le plus souvent construites dans la cour des prisons à proximité de l'aile des condamnés à mort.

Temporaire[modifier | modifier le wikicode]

Les potences peuvent être aussi temporaires. Dans certains cas les potences ont été érigées sur le lieu du crime. Les pirates étaient typiquement pendus dans les estrans à marée basse.

Portable[modifier | modifier le wikicode]

Si un crime avait eu lieu à l'intérieur, on pouvait ériger une potence portable que l'on plaçait devant la porte d'entrée. S'il y avait plusieurs criminels, il n'était pas rare de construire plusieurs potences avec chacune un nœud coulant. Les pendus mourraient généralement dans les 40 minutes, d'asphyxie.

Portail de la criminologie —  Tous les articles sur la criminologie.
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.