Georges Wolinski

« Georges Wolinski » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Wolinski au Salon du livre de Paris en 2011

Georges Wolinski, né le 28 juin 1934 à Tunis (Tunisie) et mort assassiné le 7 janvier 2015 à Paris lors de l'attentat contre Charlie Hebdo, est un dessinateur de presse français.

Il a dessiné pour les journaux Hara-Kiri, mais aussi pour Action, Paris-Presse, Charlie Hebdo, La Gueule ouverte, L'Humanité, Le Nouvel Observateur, Phosphore, et enfin Paris Match. Il était également rédacteur en chef de Charlie Mensuel et président du prix de la bande dessinée du journal Le Point.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Lola Bembaron, la mère de Georges Wolinski, est franco-italienne de religion juive, et son père, Siegfried Wolinski, est juif polonais et tient une entreprise de ferronnerie d'art à Tunis. Son père meurt assassiné alors que Georges avait deux ans, et sa mère, atteinte de la tuberculose, est envoyée dans un sanatorium (un hôpital) en France. Georges Wolinski est alors élevé par ses grands-parents maternels, qui étaient pâtissiers. À l'âge de 13 ans, il repart vivre avec sa mère, qui s'est remariée. Il étudie au lycée à Briançon (dans les Hautes-Alpes) de 1946 à 1952 ; là, il anime un journal, le Potache libéré. Dans ce lycée, il rencontre Jacqueline, sa première femme, qu'il épouse en 1961 et avec qui il aura deux filles, Frederica et Natacha. Jacqueline meurt en 1966 à cause d'un accident de voiture en voulant éviter un chien. Georges travaille d'abord dans l’entreprise de tricot de son beau-père à Fontenay-sous-Bois (près de Paris). Il publie ses premiers dessins dans le magazine Rustica en 1958. En 1960, il rentre dans l'équipe de Hara-Kiri, puis en 1968 dans Le Journal du dimanche, où il rencontre sa seconde femme Maryse, avec qui il aura une fille, Elsa. Ensuite, il devient rédacteur en chef de Charlie Hebdo de 1970 à 1981.

Wolinski essaye beaucoup de styles de dessins, et devient connu suite aux évènements de Mai 68 grâce à ses dessins dans la revue Action. Les personnages créés par Wolinski apparaissent dans des publicités.

Décès[modifier | modifier le wikicode]

Georges Wolinski meurt le 7 janvier 2015, abattu par des terroristes lors de l'attentat contre Charlie Hebdo à Paris. Il est incinéré et ses cendres sont inhumées au cimetière du Montparnasse le 15 janvier 2015.

Style[modifier | modifier le wikicode]

Dans le journal Charlie Hebdo, il dessinait très souvent un personnage gros, sûr de lui et dominateur, ainsi qu'un maigre plus timide. Ces personnages parlaient d'actualité de façon humoristique. Dans le journal L'Humanité, pour lequel il écrit de 1977 à 1984, Wolinski ne dessine pas des personnages militants et agressifs (comme il le faisait dans Action), mais des personnages plus calmes. Cependant, l'humour est toujours présent dans ses dessins. Wolinski recherchait toujours à donner un double sens à ses dessins.

Albums[modifier | modifier le wikicode]

  • Histoires lamentables, 1965
  • Ils ne pensent qu'à ça, 1967
  • Je ne veux pas mourir idiot, 1968
  • Hit parade, 1969
  • Je ne pense qu'à ça ! (3 tomes, 1969 à 1972)
  • Il n'y a pas que la politique dans la vie... (1970)
  • La Vie compliquée de Georges le tueur (1970)
  • Paulette (sept tomes, 1971 à 1984 ; dessin de Georges Pichard)
  • On ne connait pas notre bonheur (1972)
  • C'est pas normal (1973
  • Il ne faut pas rêver (1974)
  • Les Français me font rire (1975)
  • Giscard n'est pas drôle (1976)
  • C'est dur d'être patron (1977)
  • Cactus Joe (1977)
  • Wolinski dans l'Huma (3 tomes, 1977 à 1980)
  • Dessins dans l'air (1979)
  • J'étais un sale phallocrate (1979)
  • Mon corps est à elles (1979)
  • La Reine des pommes (1979 ; d'après le roman de Chester Himes)
  • Dessins dans l’air (1979)
  • À bas l'amour copain ! (1980)
  • Ah, la crise ! (1981)
  • Carnets de croquis 1965-1966 (1981)
  • Les Pensées (1981)
  • La Divine sieste de papa (2 albums, 1981 et 1987, scénario avec Maryse Wolinski)
  • Les Romans photos du professeur Choron (1981, co-scénariste uniquement)
  • Tout est politique (1981)
  • À gauche, toute ! (1982)
  • La Bague au doigt (1982)
  • Junior (1983)
  • Aïe ! (1984)
  • On a gagné! (1985)
  • Tu m'aimes? (1985)
  • Je cohabite ! (1986)
  • Le Programme de la Droite (1986)
  • Bonne Année (1987)
  • Gaston la bite (1987)
  • Il n'y a plus d'hommes ! (1988)
  • Plus on en parle ... (1989)
  • Tout va trop vite! (1990)
  • Elles ne pensent qu'à ça ! (1991)
  • J’hallucine ! (1981)
  • Les Socialos (1991)
  • Vous en êtes encore là, vous ? (1992)
  • La Morale (1992)
  • Le Bal des ringards (1993)
  • Dis-moi que tu m'aimes ! (1993)
  • Les Cocos (1994)
  • Enfin, des vrais hommes ! (1994)
  • Scoopette (1994)
  • Il n'y a plus de valeurs ! (1995)
  • Nous sommes en train de nous en sortir (1995)
  • Sacré Mitterrand! (1996)
  • Sexuellement correct ! (1996)
  • Viva Chiapas (1996)
  • Cause toujours! (1997)
  • Fais-moi plaisir (1997)
  • Monsieur Paul à Cuba (1998)
  • Trop beau pour être vrai ! (1998)
  • Pauvres chéries ! (1999)
  • Sales gosses (1999)
  • Brèves sucrées et salées de salons de thé (2000)
  • Salut les filles ! (2000)
  • Mes aveux (2000)
  • Le Sens de l'humour (2000)
  • Je montre tout ! (2001)
  • Pauvres mecs ! (2001)
  • Tout est bon dans l'homme (2001)
  • Les Droits de la femme (et de l’homme) (2002)
  • Le Meilleur de Wolinski (2002)
  • Les Secrets d'un couple heureux (2003)
  • Demain, il fera jour (2004)
  • Une vie compliquée (2004)
  • C'est la faute à la société (2006)
  • Carnets de voyage (2006)
  • La Success story du président (2006)
  • Bonne fête Nicolas (2007)
  • Merci Hannukah Harry (2007 ; scénario : Pierre-Philippe Barkats)
  • La France se tâte (2008)
  • Les Femmes sont des hommes comme les autres (2009)
  • Pitié pour Wolinski (2010)
  • La Sexualité des français (2010)
  • Vive la france ! (2013)
  • Les Village des femmes (2014)

Récompenses[modifier | modifier le wikicode]

Citations[modifier | modifier le wikicode]

  • « Si tout le monde était comme moi, je n'aurais pas besoin de détester les autres. »
  • « L'humour est le plus court chemin d'un homme à un autre. »
  • « Je suis un con, mais quand je vois ce que les gens intelligents ont fait du monde… »
Portail de l'information —  Tout sur les écritures, les codes secrets, les médias...
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Georges Wolinski de Wikipédia.