Georges Marchais

« Georges Marchais » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Georges Marchais en 1981

1Georges Marchais, né le 7 juin 1920 et mort le 16 novembre 1997 à Paris, est un homme politique français, secrétaire général du Parti communiste français (PCF) de 1972 à 1994.

Son parcours politique:[modifier | modifier le wikicode]

En 1959, il est élu membre du Bureau politique du PCF.

En 1968, il s'oppose à la grève étudiante et attaque Daniel Cohn-Bendit, il nomme celui-ci l'« anarchiste allemand ».

Puis en 1970, à l'issue du 19e Congrès, il est élu secrétaire général adjoint.

Secrétaire général du PCF:[modifier | modifier le wikicode]

2

En décembre 1972, il devient secrétaire général du PCF et il est régulièrement réélu à chaque scrutin jusqu'en 1997. Son arrivée à la tête du PCF est en rapport avec l'apogée de la puissance de l'Union soviétique et le début de son déclin. Georges Marchais, qui a su capter la confiance des autres partis, connait alors beaucoup d'informations sur ce que font les Soviétiques et sur les formations politiques et syndicales qu'ils financent. Avec l'élection de François Mitterrand, le PCF entre au gouvernement et Mitterrand lui confie quatre ministères. Pour finir, en 1994 Robert Hue devient a son tour secrétaire général du PCF mais il reste membre titulaire du bureau politique.

Élection présidentielle:[modifier | modifier le wikicode]

En 1981, il se présente à l’élection présidentielle dans laquelle il représente le parti communiste. C'est un échec électoral puisque Georges Marchais a obtenu 15,35% des voies.3

Le 16 novembre, Georges Marchais décède à Paris mais l’évènement est couvert par la presse, il est enterré à Champigny-sur-Marne et obtient un parvis Georges-Marchais à Villejuif.


Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Drapeau de la France Portail France —  Accédez au portail sur la France.