Georges II de Grande-Bretagne

« Georges II de Grande-Bretagne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Georges II vers 1727.

Georges II de Grande-Bretagne, né le 10 novembre 1683 à Hanovre (Allemagne) et mort le 25 octobre 1760 à Londres, est roi de Grande-Bretagne, duc de Cambridge et Électeur de Hanovre de 1727 à 1760.

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

Il est le fils ainé de l'Électeur Georges Ier de Hanovre ; il est élevé en Allemagne. À la mort de la reine Anne en 1714, Georges Ier (arrière petit-fils du roi Jacques Ier d'Angleterre) devient roi de Grande-Bretagne, et son fils le futur Georges II reçoit le titre de Prince de Galles.

Roi de Grande-Bretagne et Électeur de Hanovre[modifier | modifier le wikicode]

Georges II à la bataille de Dettingen.

En 1727, Georges II succède à son père. Il réside en Grande-Bretagne mais visite fréquemment ses états allemands. Le système parlementaire britannique accorde peu de pouvoir politique au roi, les premiers ministres (dont Robert Walpole jusqu'en 1742) et le Parlement gouvernent le royaume.

Pendant la guerre de Succession d'Autriche, la Grande-Bretagne est l'alliée de l'impératrice Marie-Thérèse. En 1743, Georges II participe à la bataille de Dettingen. Il est vainqueur des Français qui sont les alliés de l'Électeur de Bavière, l'adversaire de Marie-Thérèse pour le trône impérial.

Soutenu par la France, Charles-Édouard Stuart dit le Prétendant (petit-fils du roi Jacques II d'Angleterre, écarté du trône, ainsi que ses descendants car ils sont de religion catholique), débarque en 1746 en Écosse pour tenter de conquérir la couronne. Vaincu à la bataille de Culloden par le duc de Cumberland (un des fils du roi Georges II), il parvient à s'enfuir en France, et ses partisans sont arrêtés et exécutés.

Anglais et Français s'affrontent fréquemment sur terre et sur mer au cours de son règne. Georges II est l'un des vainqueurs de la Guerre de Sept Ans, ce qui lui permet de faire de la Grande-Bretagne une grande puissance mondiale. Sa flotte et son armée coloniale lui permettent de contrôler toute l’Amérique du Nord, l’Inde et surtout de dominer toutes les mers du globe. Londres s'impose comme l'un des principaux ports européens.

Georges II meurt en 1760 à l'âge de 76 ans. Son fils ainé Frédéric est mort en 1751, c'est donc son petit-fils Georges III qui lui succède.

Mariage et descendance[modifier | modifier le wikicode]

Georges II épouse en 1705 Caroline d'Ansbach (1683-1737), dont :

  • Frédéric (1707-1751), prince de Galles ; mort avant son père, il ne règne pas ; père de Georges III
  • Anne (1709-1759), mariée à Guillaume IV d'Orange-Nassau ; leurs descendants sont les rois et reines des Pays-Bas ;
  • Amélie (1711-1786) ;
  • Caroline (1713-1757) ;
  • Guillaume-Auguste (1721-1765), duc de Cumberland, général britannique ;
  • Marie (1723-1772), mariée au landgrave Frédéric II de Hesse-Cassel ;
  • Louise (1724-1751), mariée au roi Frédéric V de Danemark.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !
Portail de la Monarchie —  Tous les articles concernant la Monarchie.