Gendarmerie nationale (France)

« Gendarmerie nationale (France) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Gendarmerie)
Aller à : navigation, rechercher
Deux gendarmes devant le palais de justice à Paris.
Le GIGN en action
Confusion Ne pas confondre avec Police nationale (France) !

En France, la gendarmerie nationale est l'un des organes de la police, l'autre étant la police nationale.

Composée de la gendarmerie mobile et de la gendarmerie départementale, les gendarmes sont des militaires. La gendarmerie a le même rôle à la campagne que la police nationale dans les villes.

Le numéro d'appel d'urgence (pompiers, police, gendarmerie,samu) est le 112 dans toute l'Europe.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La gendarmerie était à l'origine la maréchaussée où à l'époque romaine, des soldats étaient envoyés dans les campagnes afin de maintenir l'ordre et pour rendre la justice.

En France, la maréchaussée apparait au XIeme siècle s'occupait des vols, meurtres et de la justice dans les camps militaires contre les déserteurs pour protéger les civils. Au XVIeme siècle, elle lutte dans les campagnes contre les violences en arrêtant des soldats mais aussi des civils.

Au XVIIIeme siècle, la maréchaussée est déployée sur tout le territoire et les membres vivent dans des casernes. Ils patrouillent le long des routes en plus de toujours maintenir l'ordre.

C'est à partir de 1790 que la maréchaussée change de nom pour : gendarmerie nationale, tout en conservant l'uniforme et le caractère militaire. Durant la Première Guerre Mondiale, les gendarmes avaient mauvaise réputation, car ils devaient protéger les personnes exécutant les déserteurs bien que les gendarmes ne tuaient pas eux-mêmes ces personnes.

Uniformes[modifier | modifier le wikicode]

L'uniforme a énormément évolué au fil du temps :

  • A l'origine, il était bleu (pour la couleur de la cape de Saint Martin), blanc (qui est la couleur de la royauté et du pouvoir) et rouge (pour l'étendard de Saint Denis). Il était constitué d'un justaucorps, d'une veste et d'un chapeau.
  • Le chapeau a souvent changé, passant du béret, au tricorne puis au bicorne avant d'être un képi et une casquette aujourd'hui.
  • Durant la Première Guerre Mondiale, l'uniforme du gendarme est devenu bleu, avec une cape sur les épaules et un képi.

Les pelotons[modifier | modifier le wikicode]

Le GIGN[modifier | modifier le wikicode]

Le GIGN (groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) est une partie de la gendarmerie mobile. C'est une unité d'élite qui peut être appelée pour sécuriser le public, par exemple lors d'un attentat ou pour essayer de sauver les vies lors de prises d'otages.

Le GIGN est composé de tireurs d'élite et d'éléments très entraînés. Dans chaque équipe, un négociateur tente de discuter avec le preneur d'otage, afin qu'il reste calme et accepte de libérer peu à peu les otages.

Le PSIG[modifier | modifier le wikicode]

Le PSIG (peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) a pour mission de venir en renfort à d'autres unités. Il peut participer à des recherches de renseignements ou de flagrant délit.

Renault Mégane RS de la Gendarmerie nationale

Véhicules[modifier | modifier le wikicode]

La gendarmerie dispose de véhicules reconnaissables à leur couleur bleu foncé : des fourgons, mais aussi des véhicules blindés et des hélicoptères.

Francestubmap.png Portail France —  Accédez au portail sur la France.