Au travail !
Logo Vikidia es.png
la cabane • le Livre d'or
Plus de 700 des articles de Vikidia ont été créés par des élèves en classe, voyez la page des projets pédagogiques Super méga cool !

G14

« G14 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La G14 est une ancienne organisation de lobbying créée en l'an 2000 par les clubs les plus puissants aussi sportivement que financièrement, dissoute en janvier 2008 sous les pressions de l'UEFA et de la FIFA. Sa mission était de défendre les intérêts de tous les clubs affiliés à l'UEFA et à la FIFA, des sponsors et des diffuseurs. Son slogan est The voice of the clubs. Son siège se situait à Bruxelles.

Depuis sa dissolution, elle a été remplacée par l'Association européenne des clubs.

Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

À sa création, le G14 possédait 14 membres fondateurs qui possédaient 3 voix de base. Les nouveaux membres devaient être invités pour pouvoir rejoindre l'organisation, et se voient attribuer une voix de base dès son adhésion. En fonction des résultats sportifs de l'équipe concernée, elle se voit attribuer des voix supplémentaires :

  • Une victoire en Ligue des Champions rajoute 2 voix.
  • Une victoire dans l'ancienne Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes rapporte 1 voix supplémentaire
  • Une victoire dans la Coupe UEFA rapporte 1 voix.

Il n'était financé que par ses membres. 50% de son budget est réparti entre les clubs de manière égale, et la moitié restante est partagée en fonction du nombre de voix que chaque membre possède. Les 14 membres du G14 se réunissent au minimum 4 fois par an, en Assemblée générale, et discutent des points importants des clubs de football, affectant leurs positions quant aux éventuels débats.

C'est également lors de l'une de ces Assemblées générales que les membres sont élus, pour 2 ans renouvelables. Ils décident en outre de la position publique envers les différents dossiers concernant l'organisation. Son dernier président est l'actuel président de l'OL, Jean-Michel Aulas.

Sportivement[modifier | modifier le wikicode]

En tout, les membres du G14 ont remporté 250 championnats nationaux et 41 Ligues des Champions sur 51. La finale de la Ligue des Champions 2004 a été l'une des rares dans lesquelles aucun membre du G14 n'y apparut. 13 finales de Coupe UEFA n'ont pas été disputées par au moins un membre de ce G14. Un seul club n'a rien remporté en palmarès européen, l'Olympique Lyonnais.

Problèmes avec la FIFA et l'UEFA[modifier | modifier le wikicode]

En avril 2004, la G14 s'est plainte de l'absence de compensation quant aux joueurs qui partent en sélections nationales et ne sont pas sûrs de revenir en bonne santé (blessures, notamment), pour toutes les compétitions de l'UEFA et de la FIFA. Joseph Blatter, le président de la FIFA, refusait toute négociation avec le G14.

En septembre 2005, le club belge de Charleroi SC est rejoint par la G14 contre la FIFA, car l'un de ses joueurs (Abdelmajid Oulmers, Marocain) s'est blessé pour 8 mois.

En mai 2007, Michel Platini, le président de l'UEFA, appelle à l'auto-dissolution du G14, le considérant comme étant un club trop élitiste (seuls les clubs les plus forts en font partie), alors que ses membres pourraient s'exprimer dans le même cadre de liberté dans le Forum des clubs.

Buts de l'organisation[modifier | modifier le wikicode]

Principalement, le G14 fut créé pour trois buts :

  • Le paiement d'une indemnité par les fédérations nationales en cas de convocation et de blessure de l'un de ses joueurs au club du joueur blessé
  • L'augmentation des matches européens (hors championnats) pour constituer des ressources financières supplémentaires
  • L'obtention d'une capacité de représentation de clubs supérieure auprès de l'UEFA et de la FIFA.

Fin du G14[modifier | modifier le wikicode]

Début 2008, un accord fut signé entre le G14 et la FIFA. Il comprend notamment la dissolution du G14, mais en contrepartie, l'exaucement du troisième but de cette organisation : les clubs européens obtiennent la moitié des sièges des comités de compétitions inter-clubs. Ce compromis fut dû à cause des pressions de la FIFA et de l'UEFA, mais également à cause de l'apparition de divergences internes entre membres du G14. À partir de 2005, la FIFA permit également aux clubs de déposer leurs demandes de compensation liées aux blessures de leurs joueurs en sélections nationales, ainsi que lors de leurs convocations. Les cas les plus célèbres furent celui d'Abdelmajid Oulmers (cité précédemment), et celui de Michael Owen de l'Équipe d'Angleterre de football, alors qu'il appartenait au club de Newcastle, blessé lors de la Coupe du monde de football de 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail football —  Sport, équipes et compétitions...