Gérard de Nerval

« Gérard de Nerval » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Gérard de Nerval, photographié par Nadar.

Gérard de Nerval, pseudonyme de Gérard Labrunie, est un écrivain et poète français, né à Paris le 22 mai 1808 et mort à le 26 janvier 1855 dans la même ville.

Il est connu pour son recueil Les Filles du feu, publié en 1854, qui contient notamment des nouvelles comme Sylvie et des sonnets, intitulés Les Chimères.

Extrait[modifier | modifier le wikicode]

El Desdichado1
Je suis le ténébreux, — le veuf, — l’inconsolé,
Le prince d’Aquitaine à la tour abolie :
Ma seule étoile est morte, — et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.
Dans la nuit du tombeau, toi qui m’as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d’Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé,
Et la treille où le pampre à la rose s’allie.
Suis-je Amour ou Phébus ? Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la reine ;
J’ai rêvé dans la grotte où nage la sirène…
Et j’ai deux fois vainqueur traversé l’Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d’Orphée
Les soupirs de la sainte et les cris de la fée.
  1. Le Déshérité, en espagnol.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Gérard de Nerval de Wikipédia.