Fronde (Histoire)

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Fronde (histoire))
Aller à : navigation, rechercher
Combat entre l'armée royale et les troupes des princes frondeurs à Brie-Comte-Robert, près de Paris, en 1649

On observe que l’époque moderne a été marqué par des révoltes populaires, appelées Jacqueries. La Fronde est une période de troubles qui frappe le royaume de France de 1648 à 1653, alors que Louis XIV (1638-1715) est encore un enfant.

Les raisons de la colère[modifier | modifier le wikicode]

Cette révolte des parlementaires, d’une partie de la noblesse, ainsi que du peuple s’explique par :

  • les impôts royaux de plus en plus lourds mis en place par Mazarin ;
  • la volonté d’une remise en cause des privilèges ;
  • la remise en cause de la monarchie absolue ;
  • une volonté de garantir les rentes dont on bénéficie ;
  • une volonté d'avoir une chambre de justice qui puisse juger souverainement des abus et malversations au niveau de la finance.

Les Frondes[modifier | modifier le wikicode]

Une Mazarinade. Dans ma mer, derrière le bateau, Mazarin tente d'en modifier la direction... mais les frondeurs veillent.

Fronde parlementaire[modifier | modifier le wikicode]

La guerre de Trente Ans, très coûteuse, avait été financée par une augmentation considérable des impôts royaux et des emprunts à des financiers qui s'étaient enrichis. Pour renflouer le trésor, Mazarin décide de nouveaux impôts. Le Parlement de Paris proteste, les chefs de l'opposition sont arrêtés, ce qui provoque le soulèvement des Parisiens. Les parlementaires écrivent la ‘’Déclaration des vingt-sept articles’’ qui entreprend de lutter contre ce qu’ils estiment être les abus de l’État. En janvier 1649, avec Anne d'Autriche, la reine-régente, le jeune roi Louis XIV, et Mazarin doivent s'enfuir de Paris et se réfugier à Saint-Germain-en-Laye. Cependant, un accord avec le Parlement clôt en avril 1649, cette « Fronde parlementaire ».

Fronde des princes[modifier | modifier le wikicode]

Les grands seigneurs (haute noblesse, très riches), s'estimant mal récompensés de leur aide au gouvernement royal, se révoltent à leur tour, et mettent à leur tête en 1651 Le Grand Condé. Commence alors la « Fronde des princes », avec le soutien du peuple. Cette rébellion est marquée par de multiples épisodes, de nombreux changements d'alliance de la part des grands seigneurs. Cette fronde est également marquée par une intense bataille de propagande politique. Mazarin est la cible des mazarinades, pamphlets politiques où le cardinal est violemment attaqué, voire menacé de mort.
En février 1651, Mazarin doit quitter le royaume et se réfugier à Cologne, en Allemagne. Revenu en septembre 1651, il doit de nouveau s'exiler en octobre 1652. En maintenant la liaison avec Anne d'Autriche et le gouvernement, il parvient à maitriser la situation. Les princes, sauf Condé, font leur soumission au roi, qui vient d'être déclaré majeur. Condé, battu à Paris par Turenne qui dirige les armées royales, rejoint l’armée du roi d’Espagne. En février 1653, Mazarin regagne définitivement Paris. Louis XIV, inexpérimenté et souhaitant profiter de sa jeunesse, maintient Mazarin comme premier ministre.

Sur le rôle de Turenne pendant la Fronde, voir Henri II de La Tour d'Auvergne#Pendant la Fronde

La fin de la révolte[modifier | modifier le wikicode]

Les nobles sont ruinés, incapables de se soulever à nouveau. Le peuple est accablé de misère et d’impôts, mais il préfère subir ces conditions plutôt que celles d'une guerre civile. Les parlements sont asservis, muselés. Et le clergé dépendant de la Cour.

Grande victoire, donc, du Cardinal Mazarin qui a protégé efficacement le trône de Louis XIV.

La Fronde, un événement ancré dans la mémoire du roi[modifier | modifier le wikicode]

Louis XIV a été fortement marqué par cette rébellion des princes, des parlements et du peuple. C’est d’ailleurs pour cela qu'une fois roi, il fait construire Versailles et incite fortement la noblesse à venir y vivre près de lui, afin de la tenir en surveillance, sous sa domination. Il instaure ainsi une vrai société de Cour.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l’Histoire — Toute l’Histoire, de la préhistoire, jusqu’à aujourd’hui.