Frelon asiatique

« Frelon asiatique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un frelon asiatique. Remarquer le bout jaune des pattes

Le frelon asiatique ou frelon à pattes jaunes, (nom scientifique : Vespa velutina) est un insecte originaire, comme son nom l'indique, d'Asie, mais qui depuis peu a envahi l'Europe, et notamment la France. Cet insecte est un gros prédateur d'abeilles et une menace pour l'apiculture.

Comment sont-ils arrivés en France?[modifier | modifier le wikicode]

Il semble que l'insecte soit arrivé en France caché dans un chargement des poteries chinoises fin 2004 déposées vers Tonneins en Lot et Garonne. Lors du déballage de ces poteries, la reine frelon en a profité pour s'enfuir et à partir d'elle seule, élever ses larves. La prolifération a commencé.

Trois ans plus tard on peut dire que cette espèce s'acclimate à la France et prolifère rapidement. Une étude faite en 2016 montre que la majorité des départements français ont été colonisée par l'espèce. Seul quelques départements, tous situés dans l'est, sont encore épargnés. Des initiatives nationales et locales ont tentés de l'empêcher de proliférer mais elles n'ont pas données de résultats.
Frelon asiatique
Fichier:De frelon a inprime
Nom(s) commun(s) Frelon asiatique, frelon à pattes jaunes
Nom scientifique Vespa velutina
Classification Ordre des hyménoptères
Taille 3 cm (ouvrière), jusqu'à 3,5 cm (reine)
Longévité 1 an (reine)
Statut UICN invasive
voir modèle • modifier

Où le trouve-t-on ?[modifier | modifier le wikicode]

On trouve cette espèce en général dans le Nord de l'Inde, en Chine ou dans les montagnes d'Indonésie. Elle a été accidentellement introduite en France il y a une quinzaine d'années où elle est désormais une espèce considérée comme envahissante.

Le nid et les larves[modifier | modifier le wikicode]

Un nid de frelons asiatiques

Ils construisent des nids sphériques (de la taille d'une lessiveuse) dans les pins ou les autres arbres, hors de portée des regards, facilement à plus de 12 m de hauteur! Ces nids sont faits de fibres de cellulose mâchée comme chez la plupart des guêpes. L'entrée du nid se trouve sur le côté. Ces nids sont très solides et contiennent beaucoup de larves. C'est en automne que les jeunes reines quittent le nid. Les nids sont inoccupés en hiver. Au printemps elles ébauchent un nouveau nid, pondent quelques œufs soignent les premières larves pour que la colonie se développe. L'activité des femelles fondatrices dépend alors de la température. L'envol individuel des femelles reproductrices de la nouvelle génération a lieu en fin d'été voire en début d'automne. La reine consacrera alors de sa vie à pondre. La coquille du nid est suffisante pour protéger œufs et larves de la pluie...

La chasse[modifier | modifier le wikicode]

Sa caractéristique est de s'attaquer aux ouvrières des ruches, notamment des espèces Apis mellifera et Apis cerna, nos abeilles. Ce frelon se positionne en vol stationnaire à l'entrée des ruches prêt à fondre sur les abeilles de pollen pour les tuer en leur coupant la tête avec ses mandibules et gardent le thorax car c'est là où il y a le plus de vitamines. Les abeilles capturées servent à nourrir les larves alors que les frelons adultes se nourrissent de fruits mûrs et de nectar.

La piqûre[modifier | modifier le wikicode]

La piqûre peut être dangereuse. Elle peut tuer un homme si elle le pique 4 fois à la suite. Pour les grosses bêtes (cheval, vache, âne, taureau ...) c'est 6 fois. Et pour les petites bêtes (hamster, lapin, cochon d'inde, chien, chat...) c'est 1 à 2 fois. Le dard est très pointu.

Description du frelon[modifier | modifier le wikicode]

Il est comme une grosse guêpe. Noir et jaune, deux gros yeux marron, six pattes, avec deux grosses mandibules, un grand dard, deux antennes, deux grandes ailes, sur les mandibules, des crochets pour couper les têtes.Le frelon est long de 20 à 25 mm.

Lutte contre le frelon asiatique[modifier | modifier le wikicode]

Vu la menace qu'il fait peser sur les abeilles, il faut contenir la population de frelons asiatiques. Le mieux est de détruire les nids lorsqu'ils viennent d'être aménagés au printemps. Ils ont alors la forme et la taille d'un ballon et contiennent les larves. Mais l'existence de feuillage rend difficile leur repérage. Pour leur destruction il vaut mieux faire appel à des associations expérimentées dans ce travail.

On peut les piéger à la fin de l'hiver et au début du printemps. On peut faire un cocktail de bière brune, de liqueur de cassis, de vin rouge que l'on dépose dans un piège. Le mélange attire le frelon asiatique mais pas l'abeille. Le frelon commun qui hiberne encore n'est pas concerné par ces pièges.

Portail des insectes —  Tous les articles sur les insectes.

Source[modifier | modifier le wikicode]

[1]