Livre d'or
Livre d'or

la GazetteCommunauté
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

François de La Rocque

« François de La Rocque » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
LaRoque & son parti-quatrième de couverture.jpg

François de la Rocque, né le 6 octobre 1885 et mort le 28 avril 1946, surnommé le colonel de la Rocque, est un officier dans les tranchées, mais aussi un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

François de la Rocque est né le 6 octobre 1885 à Laurent. Il est chrétien. Il est le fils du général d'artillerie des marines : Raymond de la Rocque. C'est un ancien officier des affaires d'indigènes. Il fut gravement blessé dans les tranchées et a été rapatrié en France. Par la suite, volontairement, il voulut retourner dans les tranchées pour finalement démissionner en 1927. Il devint ensuite président général de la ligue des croix-de-feu (une association des anciens combattants et blessés de guerre). Le colonel de la Rocque devint un homme politique très influent. Il fut le grand favori des élections de 1940 qui n'ont jamais eu lieu (à cause de la Seconde guerre mondiale). Il fonde le Parti Social Français qui aura plus d'un million d'adhérents. C'est aussi le directeur d'un journal "petit Journal" ouvert en 1917. Il meurt d'une opération chirurgicale le 28 avril 1946 à Paris.

Son parti politique[modifier | modifier le wikicode]

Le colonel de la Rocque fonde, au côté de Jean Mermoz, le Parti Social Français. Il crée ce parti après s'être opposé à l'adhésion de la ligue au front National. Homme de droite, son parti aura un grand succès auprès des français, avec plus d'un million d'adhérents en 1938.

François de la Rocque défend de nombreuses idées politiques. Par exemple : il rejette l'antisémitisme et toute collaboration avec l'Allemagne. Pour lui, il faut rester loyal à l'égard du maréchal Pétain et de la réserve du gouvernement. Il défendra ses idées grâce à son journal, et notamment encourage la Résistance. Son journal a d'ailleurs été interdit dans les zones occupées en 1940. Il reprochera à Vichy de lui avoir emprunté sa devise "Travail Famille Patrie", sans son accord. Selon lui, "l'armistice suspend la guerre mais ne l'arrête pas".

Les polémiques sur le colonel[modifier | modifier le wikicode]

Le colonel de la Rocque fait naître de nombreuses polémiques. Pour la gauche, François de la Rocque est devenu le symbole du fascisme. Cette image fasciste est causée par son adhésion aux croix-de-feu qui ont eu un départ très nationaliste. Mais aussi à cause de son attitude complexe face au régime de Vichy qui fut incomprise durant cette période. Les idées de la Rocque furent mal interprétées.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • L'express
  • Histoire de science pro.
Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.
Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !