François Ravaillac

« François Ravaillac » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
François Ravaillac

François Ravaillac est né en 1577 à Angoulême dans le département de Charente-Maritime et est mort le 27 mai 1610 place de la Grève à Paris.

Il est connu pour avoir assassiné le roi Henri IV par attaque au couteau le 14 mai 1610 quand le roi partait pour la guerre. Il a donc commis un régicide (assassinat d'un roi).

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

François Ravaillac naît en 1577 à Angoulême pendant les guerres de religion d'un père greffier auprès d'un maire d'Angoulême (Jean Ravaillac) et d'une mère appelée Françoise Dubeuil. C'est son oncle maternel Nicolas Dubreuil qui lui apprend à lire et à écrire, et qui lui mettra dans sa tête la haine des protestants (le protestantisme est un type de christianisme). Mais sa famille dans son enfance est très préoccupée par son père qui a perdu son poste de greffier auprès du maire pour avoir tenter d'assassiner le duc d'Éprenon. Très tôt, son père commence à sombrer dans l'alcool et le jeune François Ravaillac commence à travailler.

Vie professionnelle[modifier | modifier le wikicode]

François Ravaillac commence sa carrière professionnelle à l'âge de 11 ans par un emploi trouvé par son oncle Nicolas en tant que valet de chambre d'un conseiller juridique du tribunal d'Angoulême . Ce poste lui apprend beaucoup sur le droit. Après cet emploi, il travaille au tribunal en tant qu'auxiliaire de justice .

Religion[modifier | modifier le wikicode]

Après cela, comme Raviallac était très croyant au christianisme, il décide de faire partie d'un ordre, mais y est vite exclu. Il se consacre donc principalement à être professeur de catéchisme pour 80 enfants, mais ce travail n'est à l'époque pas bien payé et Raviallac est dans la misère.

Assassinat d'Henri IV[modifier | modifier le wikicode]

À partir de 1606, Ravaillac commence à souffrir de problèmes psychologiques lui disant par exemple d'assassiner le roi. Mais il décide vraiment de l'assassiner, car il découvre que Henri IV décide de lancer une guerre contre le Pape et les catholiques. Il veut alors pour éviter cela parler au roi[Quoi ?], le raisonner selon lui, mais il n'arrive ni à lui parler ni à lui rencontrer. Il décide alors de l'assassiner le 14 mai 1610 lorsque le roi, quittant le palais du Louvre, désira se rendre par carrosse sous une petite escorte chez un de ses conseillers, le duc de Sully. Ravaillac suivit le carrosse 500 mètres jusqu'à une auberge rue de la Ferronerie où le carrosse avait été sur une route bloquée. C'est alors que Ravaillac courut et poignarda 3 fois Henri IV qui succombera à ces blessures.

Ravaillac passe alors ses derniers jours à une prison parisienne appelée la Conciergerie. Il est condamné par le parlement de Paris à un des pires supplices existants à cette époque : l'écartèlement.

Portail de la criminologie —  Tous les articles sur la criminologie.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.