Foyer de peuplement

« Foyer de peuplement » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Un foyer de peuplement est un espace où la population est très nombreuse depuis plusieurs siècles. Aujourd'hui il y a moins d'une dizaine de grands foyers de peuplement; trois sont très importants: l'Asie de l'Est, l'Asie du Sud et l'Europe.

L'existence d'un foyer de peuplement est le plus souvent due à la possibilité de nourrir sur place une population nombreuse. Ceci dépend de conditions climatiques ou de sol favorables à la culture mais aussi aux techniques agricoles mises au point par l'homme: c'est le cas pour les deux foyers asiatiques et l'Europe occidentale. Certains foyers anciens ont été renforcés (comme celui de l'Europe) ou créés (comme celui du Nord-Est des États-Unis) par l'industrialisation du XIXe siècle. Certains sont apparus par l'introduction d'une agriculture commerciale destinée à l'exportation (cas du foyer de l'Ouest africain)

Les principaux foyers de peuplement

Les grands foyers de peuplement[modifier | modifier le wikicode]

Origines des grands foyers de peuplement[modifier | modifier le wikicode]

Les trois foyers les plus importants et qui sont également les plus anciens correspondent à des civilisations fondées sur la culture du riz inondé (Chine et Inde) et celle du blé (Europe mais aussi Chine du nord et Inde). Pour la Chine et l'Inde ces civilisations se sont développées dans la zone tropicale qui bénéficie de la chaleur toute l'année et d'une forte humidité une grande partie de l'année. L'Europe, qui est située dans la zone tempérée, bénéficie d'une chaleur suffisante pendant une partie de l'année et de l'humidité présente toute l'année. Dans ces deux zones les conditions climatiques sont favorables à la croissance des plantes cultivées (on peut même obtenir plusieurs récoltes annuelles dans les pays tropicaux si on irrigue).

Mais le plus souvent il a fallu que les paysans aménagent l'espace cultivé soit par des défrichements de forêt (comme en Europe), soit après défrichement en construisant des terrasses sur les pentes de collines et des champs entourés de digues pour retenir l'eau et mettre au point un système d'irrigation performant (cas des foyers asiatiques). Ces travaux agricoles, qui demandent beaucoup de main-d'œuvre, permettent de produire beaucoup de nourriture ce qui assure l'existence d'une population nombreuse.

Ces paysans très productifs ont pu dégager des surplus alimentaires pour nourrir des non-paysans de plus en plus nombreux, en particulier des artisans en Asie comme en Europe. L'Europe qui a pu assez tôt (dès le XVIIIe siècle) exploiter sur une grande échelle ses ressources minérales et énergétiques est le berceau de la révolution industrielle. Celle-ci en produisant en grande quantité les objets nécessaires aux hommes et en donnant du travail a aussi favorisé l'augmentation de la population.

Les foyers américains sont en fait dus à une imitation des méthodes européennes. Ces régions ont été colonisées par des immigrants d'origine européenne (à partir du XVIIe siècle et surtout au XIXe siècle). Là ils ont trouvé des conditions climatiques donc des possibilités agricoles assez proches de celles de l'Europe. Leur installation a donné lieu à un peuplement supplémentaire puisqu'après avoir en grande partie décimé ou refoulé vers l'intérieur du continent les population indigènes (les Amérindiens), ils ont importé de force des esclaves d'origine africaine pour travailler dans les plantations.

Vikiliens pour compléter sur la répartition de la population humaine[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.