Fontaine Wallace

« Fontaine Wallace » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Fontaines Wallace)
Aller à : navigation, rechercher
Fontaine Wallace à Paris

Les fontaines Wallace sont des fontaines d'eau potable, disposées initialement dans Paris. Cependant, en plus de la centaine présente dans la capitale française, on en trouve cinq à Nantes et bien d'autres dispersées partout dans le monde.

De même que les colonnes Morris ou un peu plus tard les entrées de métro de Hector Guimard, cet élément de mobilier urbain reste associé à l'image de Paris.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Les fontaines ont été financées par Sir Richard Wallace (wp) dont elles tirent leur nom. Ce riche bourgeois britannique, unanimement reconnu comme un philanthrope, avait fait au cours de sa vie différents dons de charité pour améliorer le sort des parisiens : pendant la guerre franco-prussienne, il n'avait pas hésité à sortir son portefeuille pour financer des ambulances et faire construire des hôpitaux. Ces actions caritatives lui avaient d'ailleurs valu son anoblissement par la reine Victoria.

Alors que la capitale se reconstruit peu à peu après la guerre, le généreux Sir Wallace choisit de faire construire des fontaines d'eau potable. En effet, pendant l'agitation, de nombreux aqueducs avaient été détruits et le prix de l'eau avait donc considérablement augmenté. Dessinées par Charles-Auguste Lebourg (wp), fabriquées dans une fonderie du Val d'Oisne près de Saint Dizier et installées pour la première fontaine en août 1872 sur le boulevard de la Villette, à Paris, les fontaines Wallace donnèrent aux plus pauvres un accès gratuit à l'eau : ils peuvent boire grâce à des gobelets enchaînés à la fontaine, présents jusqu'en 1952.

Architecture[modifier | modifier le wikicode]

Description[modifier | modifier le wikicode]

Souvent de couleur vert foncé, les fontaines Wallace sont inspirées de la fontaine des Innocents : elles sont ornées de quatre statues, des cariatides (wp) (ou caryatides) qui représentent la bonté, la sobriété, la charité et la simplicité.

Bien que ce soit très subtil, elles sont chacune différentes, soit par la position de leur pied et de leur genou (droit ou gauche), soit par la manière dont est noué leur corsage. Les cariatides représentent aussi les quatre saisons. Soutenant un dôme orné de dauphins, elles sont dos à dos.

Différents modèles[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs modèles de fontaines Wallace, tous différents et plus ou moins chers :

  • Le grand modèle est le modèle d'origine. Ces fontaines font généralement 2,80 m et pèsent 610 kg.
  • Le modèle à colonnes est à peu près le même que le grand modèle mais les cariatides ont été remplacées par des colonnes, moins coûteuses. Ce modèle fait 2,50 m pour un peu plus de 500 kg. Aujourd'hui, il ne reste plus que 2 fontaines Wallace à colonnes à Paris.
  • Le modèle en applique est un petit modèle accolé au mur. Ce modèle, peu coûteux, était censé être multiplié le long des murs à rassemblement. Cependant, il ne reste aujourd'hui plus qu'un seul exemplaire dans Paris situé à l'entrée du jardin des Plantes.
  • Enfin, le petit modèle est de simples bornes-fontaines à bouton-poussoir situées dans les squares et les jardins publics. Ces fontaines, toutes marquées du blason de Paris, sont financées par la mairie de Paris.

Certaines fontaines ont été revisitées, en changeant la couleur par exemple.

Culture et chanson[modifier | modifier le wikicode]

  • Georges Brassens a déconstruit leur nom sur le rythme de sa java du Bistro et les fait rimer avec grâce :

Que je boive à fond
L'eau de tout's les fon-
Tain's Wallace,
Si, dès aujourd'hui,
Tu n'es pas séduit
Par la grâce...

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Fontaine Wallace de Wikipédia.

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.
Portail des techniques —  Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils les matériaux…