Finances de l'État romain

« Finances de l'État romain » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Pour son fonctionnement l'État romain perçoit et dépense de l'argent. Les recettes sont fixées par les censeurs, mais ce sont des individus privés (généralement associés) qui se chargent de la perception pendant une période donnée ; ils reversent une partie de ce qu'ils ont collecté au trésor public. Les censeurs décident des dépenses car ils ont sous leur contrôle les travaux publics (voirie, édifices servant au commerce et à la justice, aqueducs...), mais aussi les édifices religieux. Là aussi les travaux sont soumis à un marché public. Mais c'est le sénat et les questeurs qui règlent des dépenses.

Les recettes de l'État[modifier | modifier le wikicode]

Les censeurs décident du montant de l'impôt sur la propriété (le tributum) que chaque citoyens doit acquitter. Cette opération se fait lors du recensement qui a lieu tous les cinq ans. À cette occasion les citoyens sont classés dans les centuries selon la fortune qu'ils déclarent et qui est vérifiée par les censeurs. S' y ajoutent d'autres impôts ou taxes (les vectigalia), comme la dîme payée par les locataires des terres publiques (ager publicus), la vente du sel, les mines, les actes juridiques entre les citoyens ... La perception de ces droits est assurée par des individus privés qui passent un contrat avec les censeurs. Les conditions du contrat sont publiques et connues avant la signature, c'est un apple d'offres. Les censeurs accordent le contrat à celui qui accepte de verser la somme la plus élevée (à charge pour lui de récupérer cette somme, et ses bénéfices, sur les personnes imposées). La durée du contrat est de cinq années (soit la durée de la magistrature des censeurs, le lustrum)

Les censeurs peuvent également mettre en vente ds biens appartenant à l'État et ils peuvent créer de nouvelles taxes mais il est fort probable qu'ils doivent avoir l'accord du sénat pour des telles décisions.

L'argent ainsi récupéré est versé au trésor de l'État (l'ærarium) par les différents percepteurs. Ce trésor public dépend des sénateurs qui le gèrent avec le concours des questeurs.

Les dépenses de l'État[modifier | modifier le wikicode]

Les censeurs sont chargés de prévoir les dépenses de l'État. Il sont en effets les responsables de l'entretien des bâtiments publics (temples, basiliques, voiries, aqueducs). Ils doivent surveiller que les particuliers n'empiètent pas sur le domaine public. Les censeurs décident également de la construction de certains aménagements publics comme les basiliques, les murailles des villes, les ponts, les égouts, les routes. Pour financer la construction le sénat leur vote une certaine somme à charge pour eux de s'en satisfaire. Comme il y a deux censeurs, soit ils agissent en commun, soit ils se partagent les sommes allouées. Pour réaliser les travaux décidés les censeurs soumettent leurs projets à des entrepreneurs privés et à la suite d'enchères publiques accordent le chantier à celui qui propose le prix le plus bas. Les travaux achevés les censeurs vérfient que le résultat correspond au projet.

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.