Livre d'or
Livre d'or

la GazetteCommunauté
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Ferdinand VII

« Ferdinand VII » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Ferdinand VII d'Espagne (vers 1825).

Ferdinand VII de Bourbon né le 14 octobre 1784 à Madrid et mort le 29 septembre 1833 (à 48 ans) à Madrid, est roi d'Espagne de mars à mai 1808 et de 1813 jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Famille[modifier | modifier le wikicode]

Ferdinand VII est le fils ainé du roi Charles IV d'Espagne et de Marie-Louise de Bourbon-Parme. Il est un « Bourbon d'Espagne », descendant direct du duc Philippe d'Anjou (un petit-fils de Louis XIV devenu roi d'Espagne en 1700).

Premier règne (1808)[modifier | modifier le wikicode]

Charles IV laisse gouverner le favori de sa femme, Manuel Godoy, qu'il a nommé ministre. Ferdinand, en désaccord avec Godoy, est arrêté en 1808 sur l'ordre de son père ; ses partisans organisent à Aranjuez une émeute contre le ministre, émeute qui a pour conséquence la libération de Ferdinand. Charles IV doit alors renvoyer Manuel Godoy, puis il est obligé d'abdiquer en faveur de son fils Ferdinand VII. Mais le roi Charles obtient le soutien de Napoléon, qui oblige Ferdinand à rendre la couronne à son père. L'empereur Napoléon force ensuite Charles et Ferdinand à abdiquer ; tous deux sont par la suite emprisonnés en France, et Napoléon offre la couronne d'Espagne à son frère ainé Joseph Bonaparte. En s'emparant de l'Espagne, Napoléon compte renforcer, au sud du territoire français, sa défense contre ses ennemis.

Occupation de l'Espagne par les troupes de Napoléon (1808-1813)[modifier | modifier le wikicode]

Les Espagnols n'acceptent pas l'occupation de l'Espagne par les troupes napoléoniennes et ils se révoltent. En mai 1808, un soulèvement à Madrid est durement réprimé, faisant de nombreux morts (les tableaux de Francisco de Goya Dos de Mayo et Tres de Mayo décrivent ces événements). Pour tenter de contrôler le pays, Napoléon envoie en Espagne quelques-uns de ses meilleurs maréchaux (Joachim Murat, Michel Ney, Jean-de-Dieu Soult notamment). Mais avec l'aide de leurs alliés anglais commandés par le duc de Wellington, les Espagnols parviennent en 1813 à repousser l'armée de Napoléon hors de la frontière espagnole. Joseph Bonaparte s'enfuit et Ferdinand VII, libéré, redevient le roi de l'Espagne en 1813.

Article à lire Article à lire : Guerre d'indépendance espagnole

Lutte pour l'indépendance des territoires espagnols d'Amérique[modifier | modifier le wikicode]

Les colonies espagnoles d'Amérique du sud (qui s'étendent du sud des États-Unis à l'Argentine, à part le Brésil qui appartient au Portugal) refusent l'autorité de Joseph Bonaparte. Elles sont d'abord favorables à Ferdinand VII, et une révolte pour obtenir l'indépendance débute alors. Cette lutte se poursuit après le retour de Ferdinand VII en 1813, car les colonies d'Amérique rejettent la politique autoritaire menée par le roi. Pendant son règne, Ferdinand VII perd tous les territoires possédés depuis plus de trois siècles par l'Espagne en Amérique latine et tout ces États deviennent indépendants.

Un roi absolu (1813-1833)[modifier | modifier le wikicode]

En 1814, Ferdinand VII rétablit la royauté absolue. Le roi gouverne avec ses partisans et il poursuit les libéraux. Dans le domaine religieux, l'Inquisition est rétablie. Quelques révoltes menées par les libéraux ont lieu, elles sont sévèrement réprimées par le pouvoir royal. En 1820, une partie de l'armée menée le colonel Rafael del Riego, qui est favorable aux idées libérales, se révolte contre le pouvoir absolu du roi et s'empare de Madrid. Ferdinand VII est obligé d'accepter une Constitution libérale, un nouveau gouvernement (le Triennat) est mis en place, et l'Inquisition est abolie. Mais en 1823, le roi Louis XVIII envoie une expédition militaire pour soutenir Ferdinand VII ; les libéraux espagnols sont vaincus par l'armée française, et Ferdinand rétablit une politique réactionnaire en Espagne. Les opposants sont alors poursuivis, les journaux et les universités sont fermés.

Article à lire Article à lire : Intervention française en Espagne en 1823

Mariages et descendance[modifier | modifier le wikicode]

Ferdinand VII se marie quatre fois1 :

Il a deux filles avec sa quatrième épouse :

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Jiri Louda et Michael MacLlagan, Les Dynasties d'Europe, 1995.
Ingres, Napoleon on his Imperial throne.jpg
Souverains et chefs d'États contemporains de Napoléon Bonaparte

Grande-Bretagne : George IIIGeorge IV
Espagne : Charles IVFerdinand VIIJoseph Ier Portugal : Marie IreJean VI
Saint-Empire puis Autriche : François IerPrusse : Frédéric-Guillaume IIIRussie : Paul IerAlexandre Ier
Papes : Pie VIPie VIIDanemark : Frédéric VISuède : Charles XIIICharles XIV JeanNaples : Ferdinand IVJoseph IerJoachim Ier
Hollande : LouisPays-Bas : Guillaume IerÉgypte : Méhémet AliEmpire ottoman : Sélim IIIMoustapha IVMahmoud II


Portail de l'Espagne —  Tous les articles sur l'Espagne
Portail de la Monarchie —  Tous les articles concernant la Monarchie.
Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Ferdinand VII de Wikipédia.