Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Femmes potières de Boubon

« Femmes potières de Boubon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Boubon1 est un village du canton de Karma Songhaï2 situé sur le fleuve Niger, dans la région de Tillabéry au Niger.

Présentation du village[modifier | modifier le wikicode]

Le village de Boubon est classé parmi les sites touristiques3 du Niger.
Piroguiers de Boubon
Les activités quotidiennes des villageois sont l'agriculture, l'élevage et la pêche. On peut ainsi voir très tôt le matin les pêcheurs embarqués dans leurs pirogues pour aller pêcher des carpes, des silures, et bien d'autres espèces de poissons vivants dans le fleuve niger4.

Boubon c'est aussi d'immenses champs de riz bordant le long du fleuve, donnant ainsi aux visiteurs une vue dorée au reflet du soleil, quand le riz est en phase de maturité. Mais ce qui fait sa réputation, c'est certainement sa poterie féminine aux motifs éblouissants. Elle représente la principale activité des femmes de Boubon.

Processus de fabrication des objets en argile[modifier | modifier le wikicode]

Préparation de l'argile[modifier | modifier le wikicode]

L'argile fraîchement extraite subit plusieurs transformations avant d'être utilisée.

L'extraction de l'argile: l'argile utilisée est extraite au bord du fleuve Niger directement par les femmes. Mais cette argile n'est pas souvent de bonne qualité car la teneur en sable est très élevée. La meilleure argile est extraite dans l'île même de Boubon par les piroguiers. Elle est plus collante et contient très peu de sable quelle que soit sa couleur.

Séchage et pilage de l'argile extraite, une fois l'argile extraite, elle est étalée au soleil pendant au moins 48 heures puis pilée dans un mortier en bois.

Préparation d'argile pour la fabrication des poteries

La farine obtenue est bien tamisée pour obtenir une poudre plus fine. La poudre obtenue est mélangée avec une autre poudre obtenue à base du concassage des vieux objets en argile fabriqués. Cette dernière poudre est plus dure et a pour rôle de renforcer l'argile directement extraite du sol. Le tout est bien mélangé avec de l'eau, bien pétrie de manière à obtenir une pâte bien molle. La pâte une fois obtenue est conservée dans un grand récipient et emballée dans du plastique.

Fabrication des objets en argile[modifier | modifier le wikicode]

Pour la fabrication, creuser un petit nid au sol, poser une natte (traditionnelle faite en paille), mettre un peu d’eau sur cette dernière y poser une quantité de pâte, puis modeler à la main en battant avec un marteau fait en argile, continuer à enrouler peu à peu jusqu’à obtenir la forme voulue.

Coloriage et décoration des objets fabriqués[modifier | modifier le wikicode]

Poudre pour décorer les objets fabriqués à Boubon

Une fois la fabrication terminée, les objets sont exposés au soleil pour les faire sécher. Après le séchage, l'objet est entièrement colorié avec de l'argile rouge. une fois séché, commence alors la décoration avec des motifs très variés avec plusieurs couleurs. Une fois terminé, on laisse les objets pour sécher avant l'étape de la cuisson.

Cuisson des objets fabriqués[modifier | modifier le wikicode]

La cuisson commence généralement le soir à la tombée du soleil. Pour ce faire, les femmes creusent un grand trou pas très profond, sur une couche de tiges de mil, on place d’abord les plus grands objets qui sont généralement les jarres d’eau et autres canaris, puis une deuxième couche des objets de taille moyenne, puis enfin les objets les plus petits au-dessus. On recouvre le tout d’abord avec une couche de tiges de mil, puis une couche de paille de riz séché et enfin une dernière couche de petits morceaux de bois. On allume le feu et la cuisson dure toute la nuit. Cette cuisson est nécessaire car elle rend les objets fabriqués plus solides.

Etape de cuisson des canaris à Boubon

Utilisation des objets fabriqués[modifier | modifier le wikicode]

Les femmes potières de Boubon fabriquent plusieurs types d'objets servant d'ustensiles pour les familles (jarres, canaris, marmites, gargoulettes), des objets pour embellir les maisons (pots de fleurs, carreaux, pavés, etc.) avec de l’argile rouge, verte ou noire. Ils sont vendus sur place (au marché du village qui se tient chaque mercredi), ou transporter dans les grandes villes (Niamey, Tillabéry). C'est l'activité principale de presque toutes les femmes du village, qui arrivent à gagner un peu d'argent pour leurs besoins quotidiens.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...
Portail du Niger —  Tous les articles sur le Niger.