Fauteuil

« Fauteuil » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Fauteuil Voltaire, style rococo

Un fauteuil est un siège de grande taille, avec un dossier et des accoudoirs ou bras.

Histoire du fauteuil[modifier | modifier le wikicode]

Les Grecs et les Romains de l'Antiquité utilisaient le fauteuil, souvent pliant. Le fauteuil était une structure de bois (chêne très souvent) ou de métal. L'assise est formée de coussins amovibles.

À la Renaissance on commence à tenir compte de la morphologie humaine dans la conception du siège. Les accotoirs se courbent, les pieds se galbent, les traverses de l'assise et du dossier s'allègent et s’arrondissent. La sculpture ornementale se développe. On remplace progressivement le bois de chêne par le bois de noyer.

À partir du règne de Louis XIII, l'assise, le dossier et les accoudoirs du fauteuil commencent à être recouverts par du tissu (drap de laine ou du velours).

Les fauteuils à dossiers plats (dits « à la reine ») sont plutôt destinés à être placés contre les murs et sont fixés « à demeure », ils donnent une certaine solennité dans leur utilisation. Les fauteuils à dossiers concaves (dont la structure est aussi plus légère, car les accoudoirs sont évidés) sont plus facilement déplaçables ; ils peuvent être installés au milieu des pièces et offrent ainsi plus de liberté et de fantaisie dans leur utilisation : ils sont appelés « cabriolet ».

Structures d'un fauteuil[modifier | modifier le wikicode]

La structure d'un fauteuil. Ici le style Louis XIV

Les dimensions et la position des diverses parties du fauteuil, donnent plus ou moins de confort. Le décor varie selon les époques.

Pendant des siècles, les ébénistes taillent et sculptent selon la forme voulue les pièces en bois de l'armature. À partir de 1830, le bois est courbé à la vapeur.

  • Le dossier est haut, mais sa forme et son inclinaison peuvent varier. Dans le mobilier Louis XIII, le dossier est haut et renversé vers l'arrière. Dans le mobilier Louis XIV le dossier est moins haut et très incliné. Dans le mobilier Régence le dossier est arrondi au sommet. Au milieu du XVIIIe siècle, le dossier devient cintré ce qui lui permet de mieux épouser la forme du dos (cabriolet).
  • le piétement (les quatre pieds) est plus ou moins renforcé par des entretoises qui unissent les pieds. L'entretoise est en H dans le mobilier Louis XIII, prend la forme X pour le Louis XIV et disparaît dans le mobilier Régence. Les pieds sont droits dans le Louis XIII, galbés dans le style Régence. Dans le style Louis XVI les pieds redeviennent droits, sont fuselés et cannelés dans le goût grec antique.
  • L'assise (le coussin de dessous), a une profondeur d'environ 50 à 55 cm. Elle est rembourrée et recouverte de tissus aux motifs variés selon les époques.

Depuis l'Antiquité jusqu'à la fin du Moyen Âge, l'assise était constituée par des coussins amovibles.

Le rembourrage en crin apparaît au XVIIIe siècle.

Au XIXe siècle apparaît le capiton, qui est une forme particulière de rembourrage : la garniture est maintenue en place par un picage à l'aide d'un fil épais, les points de picage en creux, visibles sur le dessus de l'assise, sont garnis de petits boutons.

Le rembourrage avec des ressorts apparaît en 1826.

  • l'écartement des bras, ou accoudoirs-, est en moyenne de 55 cm. La hauteur moyenne par rapport au sol est d'environ 60 cm. Mais, à partir de la Régence, la mode des robes à paniers très volumineuses oblige à augmenter l'écartement et à abaisser la hauteur des accoudoirs, ce sont les fauteuils « à la marquise ». Le retour à une mode vestimentaire, plus « près du corps » sous le Directoire et le Premier Empire permet de revenir à un écartement plus réduit.

Le fauteuil comme siège de puissance[modifier | modifier le wikicode]

Dans les cérémonies publiques les souverains s'assoient dans un fauteuil somptueux appelé trône.

À partir du XVIIe siècle, à la Cour du roi de France, le fauteuil à bras est réservé au roi et à la reine. Les fils et filles de France, c'est-à-dire les enfants royaux, s'asseyent sur un fauteuil sans bras (en fait une chaise). Les princes du sang (c'est-à-dire les descendants d'enfants royaux) ainsi que les ducs et pairs, ne disposent que d'un tabouret (siège sans dossier, ni bras).

Différents types de fauteuils[modifier | modifier le wikicode]

Métiers autour du fauteuil[modifier | modifier le wikicode]

Autres utilisations du mot fauteuil[modifier | modifier le wikicode]

Les académiciens français sont élus à un fauteuil qui est numéroté depuis le XVIIe siècle.

Vikiliens pour compléter sur les sièges[modifier | modifier le wikicode]

Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.