F. Scott Fitzgerald

« F. Scott Fitzgerald » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Scott Fitzgerald, jeune auteur de 25 ans.


Francis Scott Fitzgerald est un des quatre ou cinq plus grands écrivains américains du XXème siècle.
Il est né le 24 septembre 1896 à Saint Paul (Minnesota) dans le Middle West et mort le 21 décembre 1940 à Hollywood, d'une crise cardiaque.

Il est souvent considéré comme le chef de file, de la « Génération perdue », un mouvement littéraire d'écrivains américains ayant vécu à Paris durant l'Entre-deux-guerres et, parmi eux, Hemingway que Fitzgerald a contribué à faire connaître.

Il est l'auteur de cinq romans (dont le dernier inachevé), de plusieurs recueils de nouvelles (réunies en volumes de son vivant ou après sa mort) et d'une sorte d'essai (regroupant des texte autobiographiques, carnets, lettres diverses, etc.) publié sous le titre de "The Crack-up" (La Fêlure) en 1945.

Son premier roman This Side of Paradise paraît en 1920 et remporte un succès immédiat, énorme (il sera publié en France sous le titre L'Envers du paradis, puis Loin du paradis).

Scott et Zelda Fitzgerald, un an après leur mariage.

En 1922, Fitzgerald récidive avec The Beautiful and Damned (publié en France sous le titre Les Heureux et les Damnés, puis Beaux et damnés).
En 1925, The Great Gatsby (Gatsby le Magnifique) connaît, à son tour, un grand succès et est encensé par les critiques littéraires comme un pur chef d'oeuvre.

Fitzgerald, riche et célèbre depuis son premier roman, est alors au sommet de sa gloire et l'incarnation du « Jazz Age ». Malheureusement, il dépense sans compter et boit sans retenue.

Première édition américaine.

Et puis vient la crise économique de 1929-1930. Le monde que décrivent ses écrits (romans, et nouvelles qu'il vendait à prix d'or aux magazines les plus lus) passe de mode...
Son quatrième roman : Tender is the Night (Tendre est la nuit), publié en 1934, rencontre une certaine incompréhension aux États-Unis et, au niveau des ventes en librairie, est un demi-échec. Le roman ne sera apprécié et reconnu, peut-être comme son plus grand chef d'oeuvre, que progressivement, dix ou vingt ans après la mort de son auteur.

Boudé des lecteurs, tombé dans l'oubli, Fitzgerald travaille désormais comme scénariste à Hollywood, où il n'est plus considéré que comme un alcoolique ayant perdu son talent, un « has been », presque un ringard. Il n'empêche qu'il se lance quand même, parallèlement, dans l'écriture d'un cinquième roman : The Last Tycoon (Le Dernier Nabab).
Il n'a, hélas, pas le temps de le mener à terme, puisqu'il meurt soudainement d'une crise cardiaque, en décembre 1940, à quarante-quatre ans.
Le roman, prometteur, est publié sous sa forme inachevée, l'année suivante.

La pierre tombale de Scott et Zelda Fitzgerald reprend les derniers mots de The Great Gatsby : «Car c'est ainsi que nous allons, luttant comme des barques à contre-courant, sans cesse ramenés vers le passé.»

Le recueil de textes The Crack-up (La Fêlure, parfois titré L'Effondrement) paraîtra en 1945. De nouveaux volumes de ses nouvelles seront, eux aussi, publiés au cours des décennies suivantes.
Et Fitzgerald retrouvera progressivement les faveurs, non seulement des critiques professionnels, mais du public d'Amérique, d'Europe et... d'un peu partout.

Il est aujourd'hui un des écrivains les plus connus et les plus appréciés au monde.

Plusieurs films ont été tirés de ses romans et nouvelles, notamment L'Étrange histoire de Benjamin Button1 (réalisé en 2009 par David Fincher et interprété par Brad Pitt et Cate Blanchett), un bébé né vieux, du moins en en ayant l'apparence, et qui va progressivement rajeunir, rajeunir, comme si son organisme remontait le temps et qu'il vivait sa vie à l'envers.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. The Curious Case of Benjamin Button : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=57060.html


Portail des États-Unis —  Tous les articles concernant les États-Unis.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…