Exposition universelle de 1900

« Exposition universelle de 1900 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Vue générale de l'exposition universelle de 1900

L'Exposition universelle de 1900, à Paris, est une grande exposition des activités mondiales à la fin du XIXe siècle. Elle fut, disait-on alors, « le bilan d'un siècle ». Elle est spécialement représentative de ce qu'on appellera plus tard la Belle Époque.

Inaugurée le 14 avril 1900 par le président Émile Loubet, elle ouvre ses portes au public le 15 avril 1900. Elle se termine le 12 novembre 1900, après avoir accueilli plus de 50 millions de visiteurs en 212 jours d'ouverture.

L'exposition s'étend du Champ de Mars à l'esplanade des Invalides, occupant aussi les quais des deux rives jusqu'aux Champs-Élysées, avec Le « Vieux Paris reconstitué » et les pavillons des nations.

On construit tout exprès le Grand Palais, voué à accueillir des expositions comme le Salon de l'automobile ou celui des aérostats, et le Petit Palais, destiné à devenir un musée d'art de la fin du XIXe siècle. Devant eux s'ouvre un pont fastueux : le pont Alexandre-III.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Exposition universelle.

La « fée électricité »[modifier | modifier le wikicode]

1900 est une année charnière dans l'histoire des techniques. La gare d'Orsay, qui vient d'être inaugurée, est desservie par des locomotives électriques, les premières en France. Un trottoir roulant et un petit chemin de fer, eux aussi électriques, transportent les visiteurs à l'intérieur de l'exposition. Mieux encore, la ligne 1 du métro de Paris transporte ses premiers voyageurs le 19 juillet 1900.

L'Exposition universelle de 1900, côté Champ de Mars
Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.
Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.