Enfers des Grecs

« Enfers des Grecs » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une représentation des Enfers. Nyx, Morphée, Charon et Cerbère. Par Luca Giordano. Fresque du palais Médici-Riccardi à Florence.

Pour les Grecs de l'Antiquité, les Enfers sont le lieu où se retrouvent toutes les âmes des humains décédés. Avec le temps et le développement des idées orphiques, les Enfers se subdivisent en plusieurs lieux où les âmes sont envoyées en fonction de l'action terrestre des hommes ou de la décision des dieux.

Où sont les Enfers ?[modifier | modifier le wikicode]

Les Grecs ont localisé leurs Enfers en différents endroits. Homère les situe à l'ouest, en direction du soleil couchant, au delà du fleuve Océan qui ceinture la Terre (considérée comme plate à l'époque).

Plus tard les Grecs ont imaginé leurs Enfers sous la Grèce et l'Italie (donc dans le monde "connu" qu'ils connaissaient). Ils croyaient que les fissures ou les grottes profondes étaient les entrées des Enfers (comme la grotte de Cumes empruntée par Énée dans l'Énéide pour aller voir son père mort).

Les croyances des Grecs sur l'âme[modifier | modifier le wikicode]

Pour les Grecs l'homme est formé d'un corps mortel (que les premiers Grecs incinèrent dans des bûchers funèbres ou que l'on enterre) et d'une âme. Pour les Grecs, les âmes des morts sont imaginées comme des ombres sans force, souvenir du passé. On peut leur redonner la vie temporaire grâce à des libations (on répand du sang sur le sol).

Après la mort d'un humain, si les honneurs funèbres ont été accomplis selon les règles par les parents ou les amis du défunt, l'âme rejoint les Enfers.

Les Enfers[modifier | modifier le wikicode]

Hadès, Perséphone et Cerbère

Les âmes sont envoyées dans différents lieux en fonction de l'action terrestre des hommes ou de la décision des dieux. Les Grecs imaginaient ainsi le séjour dans les Enfers :

L'Érèbe[modifier | modifier le wikicode]

L'Érèbe est le lieu où attendent pendant cent ans les âmes des morts qui n'ont pas eu d'honneurs funèbres. C'est le séjour de Cerbère, le chien à trois têtes gardien des Enfers et les Érinyes qui poursuivent les méchants et les criminels pour en tirer vengeance.

Cerbère monte la garde pour empêcher les vivants d'entrer et de ressortir des Enfers. Seuls des héros tels Héraklès, Thésée, Orphée ou Énée ont réussi à pénétrer dans les Enfers puis à revenir dans le monde des vivants.

Le passage du Styx et de l'Achéron[modifier | modifier le wikicode]

Pour entrer dans les Enfers l'âme doit franchir un fleuve : le Styx (certaines traditions y ajoutent un autre fleuve, l'Achéron). Le passage se fait sur un bac piloté par le passeur Charon. Celui-ci ne laisse embarquer le mort que si celui-ci lui remet une obole (pièce de monnaie de faible valeur, placée dans la bouche du mort au moment des funérailles). Sans cette obole pas de passage. Si l'âme du défunt se plaint pendant le voyage, celle-ci est jetée dans les eaux du fleuve où elle est dissoute.

Une fois le Styx franchi, l'âme est jugée par Minos, Rhadamante et Éaque. Selon la vie terrestre ou le plaisir des dieux, chaque âme va connaître un avenir particulier.

La plaine des Asphodèles[modifier | modifier le wikicode]

Les âmes les plus nombreuses, celles des humains ayant mené une vie terrestre sans grande action ni grand mérite sont envoyées dans la plaine des Asphodèles. Elles y ont une existence éternelle sans relief ni grand intérêt.

Les champs Élysées[modifier | modifier le wikicode]

Les champs Élysées deviennent le séjour des « Justes ». Les Justes sont ceux qui se sont bien conduits pendant leur vie terrestre. Les héros, protégés des dieux, terminent aussi leur existence dans ce lieu. Les champs Élysées sont aussi appelés « l'île des Bienheureux ». Là les âmes jouissent d'une vie agréable.

Selon Platon, les âmes des Justes séjournent temporairement dans les champs Élysées avant de revenir se réincarner sur Terre. Mais avant de quitter ce lieu, les âmes doivent boire l'eau du fleuve Léthé qui leur fait oublier la totalité du passé.

Le Tartare[modifier | modifier le wikicode]

Le Tartare est l'endroit le plus profond des Enfers. Y sont envoyés ceux qui se sont mal conduits pendant leur vie terrestre. Ils y retrouvent Sisyphe, Tantale, les Titans, les Géants qui se sont opposés aux dieux de l'Olympe. Pour expier leurs fautes ils subissent d'horribles supplices.

C'est dans le Tartare que séjournent Hadès et son épouse Perséphone lorsqu'ils ne sont pas sur l'Olympe en compagnie des autres dieux.

Le Tartare est encerclé par des eaux boueuses et nauséabondes et par un triple mur d'airain empêchant la fuite des âmes condamnées.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • l'article de Wikipédia sur le sujet: Enfers grecs. (2011, décembre 10). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 16:42, décembre 10, 2011 à partir de [1]

Vikilien pour compléter sur les différentes conceptions de l'au-delà[modifier | modifier le wikicode]

  • Enfer, pour les chrétiens
Portail de l'Antiquité —  Tous les articles sur l'Antiquité.
Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...