Encre

« Encre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Bouteille d'encre et stylo à réservoir

L’encre est une teinture liquide qui sert à l'écriture et au dessin.

Encres anciennes[modifier | modifier le wikicode]

Pierre et bâton d'encre de Chine

Encre de Chine[modifier | modifier le wikicode]

L'encre de Chine la plus courante est vendue toute prête en flacons : elle est composée de noir de fumée, de gomme, de gélatine et d'eau. On l'emploie pure pour dessiner à la plume ou étendue d'eau en lavis pour les dessins au pinceau.

En Chine, en Extrême-Orient en général, l'encre de Chine sert surtout à l'écriture et à la calligraphie, qui se pratiquent toujours au pinceau. Mais elle est livrée en bâtons secs que l'on frotte sur une pierre fine taillée en cuvette qui sert aussi de palette : le pinceau humide délaie la poudre d'encre et l'on obtient aussi bien des noirs profonds que toute la gamme des gris. Il existe aussi des bâtons d'encre de Chine de couleur.

Galle du chêne

Encre de noix de galle[modifier | modifier le wikicode]

La noix de galle est une tumeur végétale produite par la ponte d'un insecte, le plus souvent un petit hyménoptère dont l’œuf, puis la larve se développent dans cette sorte de nid parasite.

La galle du chêne est la plus employée pour la fabrication de cette encre connue au moins depuis le Moyen Âge (ou même depuis l’Égypte ancienne). On peut aussi, à défaut de noix de galle, se contenter de certaines écorces riches en tanin ou acide gallique.

L'encre de noix de galle ou encre ferro-gallique est obtenue par broyage et trempage des galles ou des écorces. Le jus obtenu, riche en tanins, est alors mélangé à du sulfate de fer ou de cuivre. La réaction chimique donne une encre fluide, excellente pour l'écriture à la plume d'oie. Ce fut l'encre la plus répandue jusqu'à l'invention de la plume métallique, au XIXe siècle.

Encres modernes[modifier | modifier le wikicode]

L'invention de l'imprimerie et des plumes métalliques, puis des techniques d'impression jusqu'à nos jours, ont donné lieu à des recherches d'encres adaptées à chaque usage. Il existe par exemple, pour l'imprimerie, des encres grasses ou des encres à séchage rapide. Certaines sont faites de matières végétales ou animales, tandis que d'autres relèvent de la chimie organique et des matières de synthèse, comme celles destinées aux imprimantes à jet d'encre.

Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…