Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Edith Cavell

« Edith Cavell » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Edith Cavell en uniforme d'infirmière (nurse en anglais)
.

Edith Cavell, est une infirmière britannique, travaillant en Belgique au moment de la Première Guerre mondiale. Membre d'un réseau d'aide aux soldats belges et britanniques blessés en Belgique et qui tentent de gagner les Pays-Bas (pays qui pendant toute la guerre s'est déclaré neutre), elle est trahie par un soldat français et fusillée par les Allemands le 12 octobre 1915, à Scharbeek en Belgique qu'ils occupaient depuis août 1914.

Une infirmière internationale[modifier | modifier le wikicode]

Edith Cavell est née en 1865 à Swardeston dans le Norfolk en Angleterre. Elle est la fille d'un pasteur anglican.

En 1884, elle obtient un diplôme d'institutrice. En 1890, elle se place comme préceptrice dans une famille de Bruxelles. Retournée à Londres en 1895 pour soigner son père, en 1896 elle devient aide-infirmière au Royal London Hospital. Elle obtient le diplôme d'infirmière.

Grâce à l'héritage de son père, à partir de 1903, Edith Cavell parcourt l'Europe et travaille comme infirmière libre en particulier en Allemagne.

En 1907, de retour à Bruxelles elle devient directrice de l'institut Berkendael à Ixelles. Cet institut fondé par Antoine Depage (qui sera le président de la Croix-Rouge de Belgique), forme des élèves-infirmières. L'institut a cinquante chambres d'internat pour les élèves. Il est lié à un institut médicochirurgical, qui dispose de deux salles d'opération et est capable d’hospitaliser une vingtaine de malades.

L'aide aux soldats blessés désirant fuir la Belgique occupée[modifier | modifier le wikicode]

Au moment de l'invasion de la Belgique par les armée allemandes, l'institut soigne les blessés des deux camps.

Edith Cavell est liée au Secret Intelligence Service britannique (service d'espionnage connu sous la dénomination de MI-6). Elle membre d'un réseau de passeurs belges et français, qui tentent de faire évader les soldats belges et britanniques vers les Pays-Bas. Les soldats qui se trouvaient à l'arrière des lignes allemandes et qui étaient interceptés étaient exécutés. L'aide à ces soldats était interdite par les autorités allemandes d'occupation de la Belgique. Au cours de son procès elle avouera avoir aidé plus de 200 fuyards.

En juin 1915, les services secrets allemands envoient deux hommes à l'institut où travaille Edith Cavell : un prisonnier de guerre français qui accepte de travailler pour les Allemands et un espion allemand. Ils se font passer pour des soldats désirant fuir la Belgique. Puis les arrestations commencent le 31 juilllet 1915. Edith Cavell est arrêtée le 5 août. Une grande partie du réseau est incarcérée. On y retrouve, Philippe Baucq, Luise Thuliez, la comtesse Jeanne de Belleville, la princesse Marie de Croÿ, Louise de Bétignies (arrêtée en octobre), un pharmacien Louis séverin, un avocat Albert Libiez, Pansaert et Rasquin qui sont cafetiers, le maçon François Vandievoet.

Le procès a lieu les 7 et 8 octobre 1915. Edith Cavell admet ce qu'elle a fait. Six accusés sont condamnés à mort le 11 octobre. Afin de faire cesser la campagne internationale qui commence pour sauver les condamnés, les autorités allemandes font fusiller Edith Cavell et Philippe Baucq le 12 octobre.

Thuliez, de Belleville, Séverin, Libiez échappent à l'exécution mais ils sont condamnés à la prison à perpétuité. Les autres inculpés sont condamnés à divers peines d'emprisonnement.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Edith Cavell de Wikipédia.
Portail de la Belgique —  Accédez au portail sur la Belgique.
Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.