Eau et religion

« Eau et religion » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les liens entre eau et religion sont fort anciens. On comprend facilement que l'importance de l'eau dans la vie des hommes lui ait attribué un rôle magique ou divin. De nombreux peuples utilisent des actions rituelles avec musique, chants, processions pour décider le ciel à faire pleuvoir.

Les divinités de l'eau[modifier | modifier le wikicode]

Pour les anciens Grecs, Oceanos était la divinité représentant l'océan, considéré comme la limite du monde terrestre. Son eau alimentait le Styx, fleuve des Enfers, qui alimentait ensuite souterrainement les fleuves et les rivières. Poséidon (que les Romains appelèrent ensuite Neptune) était le dieu de la mer, représenté généralement avec un trident, alors que ses frères dominaient le ciel (Zeus ou Jupiter, dont le symbole est la foudre) ou le monde souterrain (Hadès ou Pluton). Poséidon avait pour femme Amphitrite. Tous deux étaient accompagnés de Tritons (hommes possédant des jambes en queues de poissons) ou de Nymphes. Chaque source, chaque fleuve possédait sa nymphe.

Le châtiment par l'eau[modifier | modifier le wikicode]

La Bible raconte comment, pour punir les hommes, le Créateur décida le Déluge, pluie interminable qui devait tout submerger. Seuls Noé et sa famille furent épargnés, car le Créateur leur avait fait construire un immense bateau sur lequel ils firent monter un couple de toutes les espèces d'animaux à sauvegarder. De nombreux peuples qui n'ont pas connu la Bible conservent également la légende d'un déluge dévastateur, sans doute inspiré par des catastrophes naturelles où l'eau submerge tout.

Les eaux sacrées[modifier | modifier le wikicode]

L'exemple le plus connu est le Gange, fleuve sacré pour les Hindous. Des habitants se déplacent de loin pour se tremper dans son eau. Mais, dans tous les pays, des traditions, souvent très anciennes, attribuaient des effets presque magiques de certaines sources pour ceux ou celles qui s'y trempaient ou buvaient de son eau. On croyait guérir immédiatement de certaines maladies, trouver rapidement un mari ou obtenir la naissance d'un bébé. L'exemple le plus connu de source miraculeuse se trouve à Lourdes (Pyrénées Atlantiques).

La purification religieuse par l'eau[modifier | modifier le wikicode]

Femme baptisée au Bénin

L'eau symbolisait déjà la pureté de l'esprit pour les prêtres égyptiens.

L'exemple le plus typique est, pour les Chrétiens, l'utilisation de l'eau bénite, c'est-à-dire ayant reçu la bénédiction d'un prêtre. Elle sert notamment pour baptiser ceux qui deviendront ainsi chrétiens en recevant sur le front l'eau du baptême (autrefois, il s'agissait d’un bain complet du corps).

Chez les Musulmans, la prière est précédée par des ablutions symboliques qui purifieront le croyant.

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...