Almohades

« Almohades » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Dynastie almohade)
Aller à : navigation, rechercher
L'empire almohade (en rouge) à son extension maximum au début du XIIIe siècle

Les Almohades, d'origine berbère sont à l'origine un mouvement religieux musulman fondé au début du XIIe siècle, qui donne naissance à une dynastie conquérante. Les Almohades gouvernent l'Afrique du Nord, de l'Atlantique à l'actuelle Libye, ainsi que l'Espagne musulmane entre le milieu du XIIe siècle et le milieu du XIIIe siècle, c'est-à-dire une grande partie de la péninsule ibérique. Dans ces régions ils ont remplacé la dynastie musulmane des Almoravides.

À partir de leur défaite en 1212 contre les chrétiens espagnols à la bataille de Las Navas de Tolosa, les Almohades sont affaiblis et leur empire se morcelle progressivement. En Espagne se recréent les royaumes musulmans des Taïfas, au Maghreb central les Almohades sont chassés par les Zianides et les Hafsides, tandis qu'au Maroc ils doivent céder la place au Mérinides. Repliés dans leur capitale de Marrakech (dans le sud marocain), ils disparaissent en 1269.

Origines des Almohades[modifier | modifier le wikicode]

La région marocaine de Tinmel, berceau des Almohades

Le mouvement almohade est un mouvement de réforme religieuse de l'islam, dû à la rencontre dans la première moitié du XIIe siècle, entre un théologien musulman Ibn Toumert et un potier devenu guerrier Abdul-Mu'min son disciple, tous deux berbères.

Ibn Toumert est partisan d'un retour aux origines de l'islam. Il condamne la pratique religieuse des Almoravides. Il refuse la conception anthropomorphique de Dieu et condamne toutes formes de distraction. Pour convaincre les fidèles il écrit des petits livres religieux en langue berbère. Il arrive à regrouper de nombreuses tribus berbères mécontentes du pouvoir almoravide. Il les soumet à une hiérarchie stricte et à une grande discipline. Il confie le commandement de ses partisans à Abdul-Mu'min.

La formation de l'empire almohade[modifier | modifier le wikicode]

Les étapes de l'expansion des Almohades

La conquête du Maghreb[modifier | modifier le wikicode]

L'essentiel de la conquête du Maghreb se déroule pendant le règne (califat) de Abd al-Mumin (1129-1163).

Les Almohades sont originaires du sud du Maroc actuel dans les montagnes du Haut-Atlas au sud de Marrakech. Dès 1129, les Almohades repoussent les armées almoravides jusqu'à Marrakech.

Ibn Toumert meurt en 1130, mais pendant 3 ans on garde sa mort secrète. Abd al-Mumin s'empare d'abord des oasis de la bordure nord du Sahara. Puis en 1140 il atteint la mer Méditerranée, malgré un échec devant Ceuta il s'empare de Melilla. En 1145, il prend Tlemcen, la seconde capitale des Almoravides. Puis Oran, Oujda, Meknès, Fès, Salé, Ceuta. Marrakech tombe entre ses mains en 1147. Le Maroc est alors sous le contrôle des Almohades.

Poursuivant sa conquête vers l'est afin d'écarter une menace d'invasion des Hilaliens en 1152 il s'installe à Béjaïa, puis en 1159 à Tunis, Sfax, Tripoli.

L'invasion de l'Espagne[modifier | modifier le wikicode]

Le sud de l'Espagne est alors aux mains des musulmans. Mais la pression des princes chrétiens de Castille et d'Aragon est forte sur les frontières nord de l'ancien empire des Almoravides.

Dès 1157, les Almohades reprennent Alméria. Puis en 1160, ils franchissent le détroit de Gibraltar et battent les troupes castillanes près de Badajoz. Quand en 1663, Abd al-Munin meurt à Salé (au Maroc), son fils Abu Yaqub Yusuf devient le maître d'une grande partie du sud de l'Espagne (Al Andalus) dont Séville devient la capitale.

Les chrétiens accentuent leur pression. En 1165, Alphonse Ier reprend définitivement Évora, tandis qu'en 1177, Alphonse VIII de Castille parvient aux abords de Séville.

Menacés, les Almohades doivent passer à l'offensive. En 1181, leur flotte bat la flotte chrétienne au large de Lisbonne et en 1184 ils assiègent la ville portugaise de Santarem, le calife y perd la vie. En 1195, les troupes chrétiennes commandées par Alphonse VIII de Castille sont battues à Alarcos, mais les Almohades ne peuvent s'emparer de Tolède. En 1202, les Almohades s'installent dans les îles Baléares.

Le rigorisme religieux des Almohades, les conduit à persécuter les juifs et les chrétiens qui vivent en Afrique du nord et en Andalousie, ils bénéficiaient sous la domination des Almoravides du statut particulier de dhimmi ou gens du Livre (la Bible). Nombreux d'entre eux doivent se convertir à l'islam ou sont massacrés.

Le déclin[modifier | modifier le wikicode]

La bataille de Las Navas de Tolosa en 1212. Bataille décisive pour l'avenir des Almohades et des Espagnols. Tableau du XIXe siècle.

En 1212, les Almohades sont écrasés par les troupes de la coalition chrétienne formée par les rois de Castille, d'Aragon et de Navarre. C'est un épisode de la reconquête de la péninsule ibérique par les chrétiens, appelée couramment la Reconquista.

L'empire est affaibli par des problèmes dynastiques. Deux califes sont assassinés en 1223 et 1227 ou se montrent incompétents. En 1227 deux califes se disputent le pouvoir, l'un est soutenu par les cheikhs de Marrakech, l'autre par le roi de Castille Ferdinand III.

Des soulèvements éclatent au Maroc. En 1233, le calife Abd al-Walid doit chasser les rebelles Mérinides qui ont pris Fès. En 1235, les Zianides proclament l'indépendance de Tlemcen. En 1236, le gouverneur d'Ifriqiya (Constantinois, Tunisie et Tripolitaine) se déclare indépendant et fonde la dynastie des Hafsides.

En Espagne les Almohades sont chassés de Cordoue en 1236, de Valence en 1238, puis en 1246 de Jaen et en 1248 de Séville.

Au Maroc, l'offensive des Mérinides reprend en 1245. Ces derniers s'emparent du nord du pays, puis occupent les oasis sahariennes. Fès devient leur capitale, tandis que les Almohades se trouvent isolés dans la région de Marrakech et doivent leur payer un tribut. En 1269, Marrakech est prise par les Mérinides et en 1276, les derniers Almohades sont massacrés à Tinmel, le berceau de leur mouvement.

Portail du Maroc —  Tous les articles sur le Maroc.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de l'Islam —  Tous les articles concernant l'Islam.